Tensions croissantes au Conseil départemental concernant la non-perception de la prime Ségur

par | 24 Juil 2023 | Economie, Social

Les agitations se multiplient au sein du Conseil départemental. Suite à un récent débrayage au Service des Transports Maritimes, le secteur est de nouveau sous les feux des projecteurs, cette fois-ci à cause d'une prime non versée.


Selon la CGT-ma, bien que les agents du secteur social et médico-social soient éligibles à la prime Ségur, ils ne l’ont toujours pas reçue rapporte L’info Kwezi.

Le syndicat affirme avoir interpellé les services concernés du Conseil départemental à plusieurs reprises pour que cette prime soit versée aux agents. Malgré cela, la CGT-ma signale qu’elle n’a toujours pas été attribuée.

La centrale syndicale exige que la prime Ségur soit incluse dans le salaire de fin juillet, avec un effet rétroactif datant du 1er avril 2022. En l’absence de réponse favorable, un préavis de grève, pour une durée indéterminée, a été déposé, prenant effet à partir du 31 juillet. Ce préavis a été adressé au président bio ainsi qu’à la DGS.

Pour rappel : STM : Une grève surprise perturbe la traversée en barge


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Opération de restauration forestière à Acoua

Opération de restauration forestière à Acoua

Les autorités de Mayotte intensifient leurs efforts pour contrer l’agriculture illégale qui menace l’équilibre écologique de l’île. En fin de semaine, une opération conjointe entre la gendarmerie, les agents du conseil départemental et de la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF) a été menée dans la forêt départementale d’Hachirongou à Acoua. L’objectif était la destruction de trois hectares de cultures illégales, notamment de canne à sucre, piment, songe, manioc et bananiers.

Nouvel aéroport à Bouyouni : présentation à la rentrée

Nouvel aéroport à Bouyouni : présentation à la rentrée

L’avenir aérien de Mayotte se dessine. Le ministre des Transports, Patrice Vergriete, a confirmé que le projet du nouvel aéroport à Bouyouni sera présenté officiellement à la rentrée parlementaire, suite à la réalisation des premières études.