Près de 10 000 enfants déscolarisés à Mayotte ?

par | 17 Avr 2023 | Education

Un collectif d’associations et de fédérations de Mayotte a mené une étude qui met en lumière un chiffre alarmant : entre 5 300 et 9 500 enfants de l’île ne sont ni scolarisés ni déscolarisés. Les enfants âgés de 3 à 5 ans sont les plus touchés. Selon une étude de l’Université Paris-Nanterre, 5 à […]


Un collectif d’associations et de fédérations de Mayotte a mené une étude qui met en lumière un chiffre alarmant : entre 5 300 et 9 500 enfants de l’île ne sont ni scolarisés ni déscolarisés.

Les enfants âgés de 3 à 5 ans sont les plus touchés. Selon une étude de l’Université Paris-Nanterre, 5 à 8,8 % des enfants de 3 à 15 ans sont touchés par la déscolarisation à Mayotte. La croissance démographique alimentée par les arrivées massives de migrants congestionne les structures scolaires, qui ne peuvent tous les accueillir d’après une information Zinfos974.

Face à cette situation, le Défenseur des Droits a recommandé la mise en place d’un observatoire de la non-scolarisation pour recenser les enfants non scolarisés et établir un diagnostic précis des besoins de l’île en matière d’éducation. Les collectifs et fédérations ont appelé à une collaboration entre l’État, les collectivités territoriales, les habitants et les acteurs associatifs pour proposer des solutions durables à Mayotte.

Les raisons de la déscolarisation des enfants à Mayotte sont multiples et ont des origines historiques, sociales et économiques. Les collectifs et fédérations appellent à des efforts spécifiques en matière d’éducation et d’accompagnement pour scolariser les enfants et leur offrir un cadre éducatif. Les enfants non scolarisés sont livrés à eux-mêmes, ce qui engendre des besoins supplémentaires plus tard.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Marie Guévenoux en mission à Mayotte pour une journée dense

Marie Guévenoux en mission à Mayotte pour une journée dense

Marie Guévenoux, ministre déléguée chargée des Outre-mer, atterrit aujourd’hui à Mayotte pour une visite éclair mais chargée, marquant sa seconde visite officielle sur l’île. Son agenda est focalisé sur des enjeux cruciaux : la sécurité, le développement économique et l’éducation.