Polémique en Martinique : Les propos inappropriés d’un gendarme condamnés par le préfet

par | 14 Nov 2023 | Faits divers, National

Le dimanche 12 novembre, en Martinique, un incident a éclaté lors d'un contrôle effectué par des gendarmes dans une exploitation agricole. Au cœur de la controverse, des propos tenus par un gendarme, capturés dans une vidéo rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux.


Le militaire, confronté à un groupe de militants engagés dans le remplacement illégal de cultures de melons par des ignames et patates douces, a perdu son sang-froid face à une provocation verbale rapporte le média Martinique France Antilles.

La tension a atteint son paroxysme lorsque le gendarme a riposté à une menace de plainte pour « crime contre l’humanité » d’un des militants, par une réplique jugée déplacée : « C’est grâce à nous que vous avez la Caf et le RSA« . Cette déclaration a immédiatement suscité l’indignation parmi les militants présents.

Face à la gravité de la situation, le préfet de la Martinique, Jean-Christophe Bouvier, a publié un communiqué le lundi 13 novembre, condamnant fermement les propos du gendarme. Il a souligné que de tels commentaires ne reflétaient ni les valeurs ni l’esprit des services de l’État en Martinique. Le préfet a insisté sur le respect dû à chaque territoire de la République et a exigé du commandant de la gendarmerie locale des mesures appropriées contre le militaire concerné.

Cet incident met en lumière les tensions sous-jacentes et la nécessité d’un dialogue respectueux entre les forces de l’ordre et les citoyens, surtout dans des contextes sociaux et politiques sensibles.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

L’école Koropa 2 vandalisée à Majicavo

L’école Koropa 2 vandalisée à Majicavo

L’école Koropa 2 à Majicavo a subi des actes de vandalisme ce lundi matin, avec des dégradations marquées par des portes caillassées, des meubles renversés, et du matériel endommagé.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.