Perturbations dans les établissements scolaires de Mayotte à cause d’une eau non potable

par | 22 Sep 2023 | Education

Suite à un arrêté de non-conformité de l’eau de l’ARS, de nombreux établissements scolaires des zones densément peuplées de Mayotte, notamment Petite Terre, Mamoudzou, et Koungou, ont été affectés ce jeudi.


Des établissements ont dû fermer leurs portes, tandis que d’autres ont continué leur activité. Nous avons contacté le rectorat pour comprendre leur approche. Selon Benjamin Lazard-Peillon, directeur de cabinet du recteur, la « doctrine maison » prévaut, quelle que soit la situation rapporte le JDM.

La plupart des établissements du second degré (collèges et lycées) sont connectés au « chemin de l’eau« , ce qui leur permet de fonctionner sans interruption. Seules exceptions : les collèges de Passamainty et de M’gombani. Cependant, leurs travaux de raccordement sont presque achevés.

La situation a changé lorsque l’ARS Mayotte a annoncé que l’eau des zones denses de l’île n’était plus potable. Les établissements ont alors été alertés et un plan d’évacuation a été mis en œuvre. Certains, comme le lycée des Lumières, disposaient de réserves d’eau en bouteille, leur permettant de rester ouverts.

D’autres, tels que le lycée de Petite Terre et les collèges de Labattoir et Pamandzi, ont fermé leurs portes à midi. Dans le cas où l’eau reste non conforme, les élèves sont invités à apporter leur propre eau.

La situation est plus complexe pour les écoles primaires, qui dépendent des mairies. Certaines suivent le « chemin de l’eau« , d’autres dépendent des cuves de stockage, et d’autres encore, comme celles de la commune de Koungou, n’ont ni l’un ni l’autre.

La pénurie d’eau et les problèmes de potabilité ajoutent une nouvelle couche de complexité à la scolarisation des jeunes à Mayotte.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Choléra : Fermeture de six écoles à Koungou

Choléra : Fermeture de six écoles à Koungou

La menace du choléra à Mayotte pousse à des décisions exceptionnelles. À Koungou, l’une des zones les plus touchées par l’épidémie, le maire Assani Saindou Bamcolo a ordonné la fermeture immédiate des écoles primaires et maternelles des villages de Majicavo Koropa et Majicavo Lamir, affectant plus de 4000 élèves.