Opération anti-drogue à Maurice : Course-poursuite spectaculaire et importante saisie par l’unité antidrogue

par | 15 Sep 2023 | International

Cascavelle, 15 septembre – Les autorités mauriciennes ont frappé un grand coup dans la lutte contre le trafic de drogues. Dans une opération d'envergure orchestrée par l'Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), plusieurs kilos de cannabis et de Zamal ont été saisis. Quatre suspects ont été arrêtés après une course-poursuite palpitante.


L’opération a été déclenchée aux aurores, vers 3h30 du matin, sous la supervision des hommes de l’ASP Seeparsand et du chef inspecteur Moosun. Deux véhicules suspects, une Toyota Hilux et une Nissan Juke, ont été repérés à Cascavelle. Selon les premiers éléments de l’enquête, les occupants venaient de récupérer des sacs contenant la drogue à bord d’une embarcation sur la côte Ouest de l’île rapportent nos confrères de Waza FM.

La coordination des forces de l’ordre a permis d’intercepter la pirogue incriminée. Cette intervention a été menée conjointement par les équipes de l’ADSU de Rose-Hill et celles de la National Coast Guard (NCG) de Rivière-Noire.

Cependant, alors que la Toyota Hilux était immobilisée, les individus à bord de la Nissan Juke ont choisi de prendre la fuite, donnant lieu à une course-poursuite effrénée. Cette traque s’est finalement conclue à Gentilly, dans la région de Moka.

Au total, seize sacs contenant 124 colis de drogue ont été découverts par les forces de l’ordre. Une enquête est actuellement en cours pour retracer l’origine de ces stupéfiants et identifier d’éventuels complices.

Image d’illustration Zinfos974.


Dans la même rubrique

La Russie prête à aider les Comores à reprendre Mayotte

La Russie prête à aider les Comores à reprendre Mayotte

Dans un élan diplomatique pour le moins surprenant, la Russie a officiellement déclaré son soutien aux Comores pour la réappropriation de l’île de Mayotte. Andrey Andreev, l’ambassadeur russe basé à Antananarivo mais également en charge des affaires comoriennes, a révélé cette position lors d’une interview avec Al-watwan, affirmant l’engagement de son pays à considérer les requêtes comoriennes conformément aux directives de l’ONU.