Mystère du plomb dans l’eau à Mayotte : une enquête de l’ARS incrimine les robinets en laiton

par | 8 Jan 2024 | Ressources, Santé

La crise de l'eau à Mayotte, exacerbée par une sécheresse sans précédent, a récemment révélé une préoccupation majeure : des niveaux anormalement élevés de plomb dans l'eau distribuée dans plusieurs communes. L'Agence régionale de santé (ARS) de Mayotte, en collaboration avec Santé publique France-Mayotte, a intensifié ses efforts de surveillance, menant à une découverte surprenante : les robinets en laiton sont la source de cette contamination.


Identification de la Source du Plomb

Olivier Brahic, directeur de l’ARS de Mayotte, a révélé que les investigations minutieuses ont permis d’identifier les robinets en laiton comme principaux responsables de la libération de plomb dans l’eau. Les analyses menées sur divers robinets, y compris ceux installés par la Société mahoraise des eaux (SMAE), ont montré une concentration anormale de plomb, particulièrement lors du premier jet. Les robinets entièrement en zinc ne sont pas concernés par ce problème rapporte le JDM.

Mesures Préventives et de Surveillance

Suite à cette découverte, l’ARS a levé les mesures de précaution émises en décembre 2023. L’eau distribuée à Mayotte est désormais jugée potable, y compris dans les zones initialement touchées. Pour prévenir toute exposition future, l’ARS et la préfecture de Mayotte vont sensibiliser les installateurs et revendeurs de robinets sur le respect des normes en vigueur. Par ailleurs, il est conseillé aux particuliers de remplacer les robinets datant de plus de vingt ans.

Continuité des Contrôles

L’ARS poursuivra le contrôle sanitaire de l’eau, notamment pour les métaux lourds, afin de surveiller la situation de près. Olivier Brahic souligne que cette contamination n’est pas unique à Mayotte, citant des cas similaires dans d’autres régions, y compris l’agglomération lyonnaise.

Recommandations et Prévention

Pour limiter l’exposition au plomb, l’ARS conseille de laisser couler l’eau du robinet pendant dix secondes avant utilisation. Cette pratique, bien que simple, est efficace pour purger l’eau potentiellement contaminée. Le Dr. Ransay-Colle rassure que le risque sanitaire est minime, car il faudrait ingérer une quantité importante de plomb de manière chronique pour être affecté.


Dans la même rubrique