L’île toujours paralysée ce mardi 

par | 23 Jan 2024 | A la Une, Economie, Insécurité, Société

Depuis lundi, le collectif des citoyens de Mayotte 2018, qui vise principalement à lutter contre l’immigration, a érigé des barrages routiers dans plusieurs points stratégiques de l’île. Ce mardi, la circulation est toujours paralysée dans l’ouest, le sud et le nord et plusieurs établissements scolaires sont toujours fermés. 


Les barrages routiers sont maintenus ce mardi. A Coconi et Chiconi dans l’Ouest, mais également au carrefour de Soulou, à Tsingoni, à Combani, ainsi qu’à Mtsangamouji et Chirongui. « Nous maintiendrons les barrages le temps qu’il faudra », affirme Safina Soula, présidente du collectif des citoyens de Mayotte 2018, qui lutte contre l’immigration et est à l’initiative du blocage. « Les gens sont en colère, la situation ne cesse de se dégrader. On doit sacrifier nos journées pour lutter. Mayotte est une île de lutte », poursuit la porte-parole du collectif qui, via ces blocages, proteste contre l’insécurité et demande l’expulsion du camp de demandeurs d’asile, installés autour du stade de Cavani, à Mamoudzou. Pour la présidente du collectif, « on ne peut pas accepter que ce stade soit le théâtre d’affrontements entre immigrés et jeunes du quartier de Cavani. » 

Des établissements scolaires fermés 

Aux abords des barrages, les voitures à l’arrêt défilent sur des kilomètres. Et les automobilistes perdent patience. « Ça pénalise tout le monde, sauf ceux qui doivent être pénalisés », lance un conducteur. « Ça fait sept ans que je vois des barrages, ça ne sert à rien à part faire chuter l’économie et à emmerder les citoyens », estime un autre. Faute d’accès, certains établissements scolaires ont décidé de fermer leurs portes pour la deuxième journée consécutive. « Impossible d’accéder au collège de Chiconi, il était fermé hier et l’est à nouveau aujourd’hui », indique un enseignant en EPS de l’établissement. A quelques kilomètres, le collège de Ouangani est, lui aussi, resté fermé ce mardi, comme la veille. Le collectif des citoyens de Mayotte 2018 a également initié le blocage de plusieurs mairies et entrave l’accès à la préfecture depuis ce lundi

 


Dans la même rubrique

Homicide par balle sur fond de guerre de gang mardi soir

Homicide par balle sur fond de guerre de gang mardi soir

La nuit de mardi à Majikavo Koropa a été le théâtre d’un sanglant règlement de comptes, marquant un nouveau chapitre dans la guerre des gangs à Mayotte. Un jeune homme de 23 ans, récemment sorti de prison et réinséré professionnellement, a perdu la vie. De nouveaux éléments du parquet indiquent un violent affrontement entre les bandes de Gotham et Medellin.