Les Forces Vives divisées par la création du mouvement « les Forces du Peuple »

par | 19 Fév 2024 | Insécurité, Société

La scission au sein des Forces Vives de Mayotte a donné naissance à un nouveau groupe dénommé « les Forces du Peuple », suite à des désaccords sur la stratégie à adopter face aux barrages érigés pour protester contre l'insécurité et l'immigration clandestine.


Vendredi dernier, une réunion à Tsararano, censée rassembler les leaders des Forces Vives et les barragistes, a tourné au vinaigre. Alors que Safina Soula et Badirou Abdou annonçaient une levée temporaire des barrages, une fraction significative des participants s’est opposée à cette décision, insistant sur le maintien de ces derniers.

Ce nouveau groupe critique vivement les négociations menées par les Forces Vives avec le gouvernement, jugeant les mesures obtenues insuffisantes face à l’urgence sécuritaire. Selon eux, seule l’instauration de l’état d’urgence sécuritaire peut répondre aux besoins immédiats de la population. La création des Forces du Peuple reflète donc un durcissement de la position de certains manifestants, désireux de maintenir une pression constante sur les autorités rapporte le JDM.

Cette division au sein du mouvement de protestation ajoute une couche de complexité à la crise actuelle à Mayotte, où les barrages continuent de paralyser l’île. Les tensions restent vives, avec des caillassages et d’autres formes de violences malgré les barrages, exacerbant les frustrations des habitants face à une situation sécuritaire et sociale déjà précaire.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

Hier, le quartier de Tsoundzou 2 a été le théâtre d’une intervention rapide de la police nationale, supervisée sur le terrain par le préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville. Cette opération coup de poing s’inscrit dans une série d’actions destinées à maintenir l’ordre et la sécurité dans des zones sensibles de l’île.