« Le mouvement reste intact » en attendant de constater les promesses ministérielles

par | 13 Fév 2024 | A la Une, Insécurité, Ressources

Les responsables des forces vives de Mayotte, réunis ce lundi à l'école Hachenoi de Tsingoni, ont décidé de maintenir les barrages sur l'île, contrairement aux attentes suscitées par la récente visite du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. Malgré une annonce initiale laissant présager une levée des barrages ce mercredi, les leaders du mouvement ont clarifié leur position : "Nous prendrons le temps d'étudier le retour du ministre", a déclaré Said Kambi, un des porte-paroles. "Le mouvement reste intact."


La rencontre, qui a duré plus de trois heures, a servi à discuter des implications des déclarations ministérielles, notamment sur la suppression des titres de séjours territorialisés, un sujet qui avait initialement semblé ouvrir la voie à un apaisement. « Sous l’effervescence, nous avons mal interprété les annonces du ministre. Nous avions cru comprendre une possible levée des barrages dès mercredi, mais ce ne sera pas le cas« , a précisé Said Kambi, soulignant la nécessité d’attendre des clarifications et des engagements concrets de la part du gouvernement.

L’entrée de l’école où s’est tenue la réunion a été verrouillée, symbolisant la détermination des manifestants à obtenir des réponses satisfaisantes avant de considérer une modification de leur stratégie. « Nous attendons des actions concrètes répondant à nos demandes », a insisté le représentant des forces vives, laissant entendre que le mouvement pourrait évoluer si les engagements du ministre s’avèrent satisfaisants.

Un nouveau congrès est prévu ce mercredi 14 février à Pamandzi, où seront probablement discutées les réponses du gouvernement et les futures orientations du mouvement. Les barrages, devenus le symbole de la lutte contre l’insécurité et l’immigration clandestine à Mayotte, restent donc en place, signe d’une crise qui s’inscrit dans la durée.

Source : Mayotte La 1ère.


Dans la même rubrique

Homicide par balle sur fond de guerre de gang mardi soir

Homicide par balle sur fond de guerre de gang mardi soir

La nuit de mardi à Majikavo Koropa a été le théâtre d’un sanglant règlement de comptes, marquant un nouveau chapitre dans la guerre des gangs à Mayotte. Un jeune homme de 23 ans, récemment sorti de prison et réinséré professionnellement, a perdu la vie. De nouveaux éléments du parquet indiquent un violent affrontement entre les bandes de Gotham et Medellin.