Le Grand Cadi réaffirme l’interdiction du mariage homosexuel

par | 5 Juin 2024 | Communiqué, Religion

Dans un communiqué récent, le Grand Cadi de Mayotte a réitéré son opposition au mariage entre personnes du même sexe, s'appuyant sur les enseignements de l'islam et les traditions locales. Il souligne que, selon la tradition mahoraise, seul le mariage entre un homme et une femme est reconnu.


Le Grand Cadi invoque la liberté cultuelle et le respect des valeurs locales pour justifier cette position. Il cite également l’article 75 de la Constitution française, qui reconnaît les particularités du droit local mahorais, pour appuyer son affirmation. Cependant, il omet de mentionner que le mariage entre personnes du même sexe est légal en France depuis 2013.

Cette déclaration récente du grand Cadi de Mayotte fait écho à la récente polémique qu’a suscitée l’interview d’un couple de lesbiennes mariées sur l’île et l’impact de cette interview sur la famille d’une des jeunes femmes Comorienne, NDLR.

Cette déclaration survient alors qu’une récente polémique a éclaté autour du mariage de deux femmes, dont l’une est comorienne et musulmane rapporte L’info Kwezi. Le Grand Cadi prend ainsi une position à la fois militante et politique, allant à l’encontre du droit français.

Cette prise de position intervient à un moment où le Conseil départemental travaille sur la réorganisation du Conseil cadial, ajoutant ainsi une dimension supplémentaire au débat.


S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Départ pour La Mecque : Près de 300 Mahorais en route malgré de nouvelles contraintes

Départ pour La Mecque : Près de 300 Mahorais en route malgré de nouvelles contraintes

Ce lundi 10 juin, près de 300 pèlerins mahorais ont pris leur envol pour La Mecque, après avoir surmonté les nouvelles exigences imposées par l’Arabie Saoudite. Cette année, les trois associations mahoraises organisant le Hadj, notamment APEL et Djahouriya, ont dû passer par des agences de voyages pour la réservation des services sur place, une condition imposée récemment par les autorités saoudiennes.

Deux comoriennes incarcérées pour homosexualité

Deux comoriennes incarcérées pour homosexualité

À Moroni, deux jeunes femmes ont été présentées à un juge et emprisonnées samedi pour atteinte aux bonnes mœurs. Les autorités comoriennes cherchent à se montrer inflexibles contre l’homosexualité après le débat déclenché par le mariage civil de deux femmes à Mayotte le mois dernier.

Nouvelles exigences pour le pèlerinage à La Mecque des mahorais

Nouvelles exigences pour le pèlerinage à La Mecque des mahorais

Le départ des pèlerins mahorais pour La Mecque est désormais soumis à de nouvelles règles imposées par les autorités saoudiennes, mettant en péril les préparatifs de nombreuses associations locales. Ces exigences visent à améliorer la prise en charge des pèlerins dès leur arrivée en Arabie saoudite, mais compliquent également les démarches administratives des associations organisatrices.