Instauration d’un couvre-feu à M’tsahara

par | 27 Fév 2024 | Société

La mairie de M'tsamboro à Mayotte a instauré un couvre-feu pour les mineurs dans le village de M'tsahara pendant trois mois pour tenter d'entériner l'insécurité.


Dans une tentative de maîtriser les violences croissantes, la commune de M’tsamboro à Mayotte a annoncé l’instauration d’un couvre-feu nocturne pour les mineurs dans le village de M’tsahara. Cette mesure, effective pour une durée de trois mois jusqu’au 25 mai, survient après une nuit d’affrontements particulièrement violents le vendredi 23 février, qui a vu un jeune être hospitalisé dans un état critique.

Face à une montée de l’insécurité qui inquiète les habitants et les autorités locales, cette décision représente une réponse immédiate aux appels de certaines factions des Forces Vives réclamant un état d’urgence sécuritaire sur l’île. Le maire de M’Tsamboro, Laitidine Ben Saïd, justifie cette mesure radicale par la nécessité de protéger les résidents et particulièrement les jeunes mineurs, souvent au cœur des tumultes.

Les contrevenants au couvre-feu, mis en place spécifiquement pour les mineurs non accompagnés, risquent de faire face à des poursuites judiciaires, incluant la possibilité d’une intervention du procureur de la République ou du juge pour enfants. La municipalité précise également que, dans des situations d’urgence ou de danger imminent, les forces de l’ordre, soit la police municipale, soit la gendarmerie nationale, pourront reconduire les jeunes à leur domicile.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

Hier, le quartier de Tsoundzou 2 a été le théâtre d’une intervention rapide de la police nationale, supervisée sur le terrain par le préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville. Cette opération coup de poing s’inscrit dans une série d’actions destinées à maintenir l’ordre et la sécurité dans des zones sensibles de l’île.