Dans les Yvelines, 200 réfugiés Africains de Mayotte logés dans un château

par | 27 Fév 2024 | National

Le château de Thiverval-Grignon, situé dans les Yvelines, a ouvert ses portes à 195 réfugiés en provenance de Mayotte. Ces individus, principalement originaires d'Afrique de l'Est et ayant fui des "conflits ou des situations de détresse", ont été évacués du camp de Cavani à Mamoudzou.


Leur arrivée, dans la nuit du 26 au 27 février 2024, a été orchestrée avec le soutien de l’association Emmaüs, soulignant la mobilisation de divers acteurs pour leur accueil.

La situation à Mayotte, marquée par des tensions et une acceptabilité locale en berne, a précipité cette décision. Ces réfugiés, dont beaucoup sont des familles et des femmes seules, cherchent désormais un nouveau départ loin des conditions précaires qu’ils ont endurées. Leur séjour au château, prévu jusqu’à mi-mars, est envisagé comme un pont vers des logements plus pérennes en province ou vers un regroupement familial en région parisienne.

L’annonce de leur arrivée a surpris la municipalité de Thiverval-Grignon, notamment la maire Nadine Gohard, qui a exprimé son étonnement face à l’urgence de la situation.

Ce n’est pas la première fois que le château, ancienne demeure d’AgroParisTech, s’implique dans l’accueil de réfugiés, réitérant son rôle d’espace d’hospitalité. Par ailleurs, le camp de Cavani à Mayotte a vu le départ de 308 réfugiés vers la métropole, tandis que d’autres ont été reconduits à leurs pays d’origine ou attendent une prise en charge.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Boost des allocations à la CAF en mai

Boost des allocations à la CAF en mai

Les bénéficiaires des allocations familiales peuvent anticiper une hausse significative dès le mois prochain. En effet, en réponse à l’inflation actuelle, la Caisse d’allocations familiales (CAF) ajuste les montants des prestations sociales de 4,6%, avec une mise en application prévue pour mai.

Hausse du salaire net ? Bruno Le Maire propose la TVA sociale

Hausse du salaire net ? Bruno Le Maire propose la TVA sociale

La proposition de réinstaurer une TVA sociale par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, ravive le débat sur l’optimisation de la rémunération du travail en France. L’objectif annoncé est clair : augmenter le salaire net des Français en diminuant le fossé existant entre le salaire brut et le net, qui, selon le ministre, « peut atteindre 40 % à 50 % ».