Daniel Zaïdani condamné pour prise illégale d’intérêt

par | 31 Juil 2023 | Politique

L'affaire Daniel Zaïdani, impliquant la vente controversée de terrains, connaît une nouvelle étape. La Cour d'appel confirme la sanction initiale : une amende de 80 000€ et une inéligibilité de 5 ans.


Cette affaire porte sur une vente de terrains à la commune de Kani-Kéli, réalisée alors que Zaïdani n’était plus à la tête du conseil départemental. Toutefois, l’origine des fonds pose problème : le département avait octroyé une subvention de 400 000€ à la commune lorsque Zaïdani était encore président, somme utilisée pour acquérir les terrains en question. Il est donc accusé d’avoir bénéficié personnellement de cette transaction.

Condamné une première fois en octobre 2021 par le tribunal correctionnel de Mamoudzou, Zaïdani avait fait appel. Suite à un examen approfondi, la Cour d’appel a validé la décision initiale.

Bien que Daniel Zaïdani réfute avoir autorisé cette subvention et mentionne que le processus de vente avait débuté en 2006, la chambre des comptes de Mayotte signale des irrégularités concernant la vente des parcelles appartenant à sa famille.

Zaïdani, actuellement conseiller départemental de Pamandzi, dispose de 5 jours pour se pourvoir en cassation. Une autre audience judiciaire l’attend fin août concernant un concert à Madagascar rapporte Mayotte La 1ère.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Projet de loi Mayotte : les attentes des élus mahorais pour une législation adaptée

Projet de loi Mayotte : les attentes des élus mahorais pour une législation adaptée

Dans la perspective de redéfinir les lois régissant Mayotte, les élus locaux ont exprimé des demandes précises lors de leur récente rencontre avec le président Emmanuel Macron. La ministre des Outre-mer, Marie Guévenoux, a souligné dans un courrier les enjeux cruciaux que ces lois doivent adresser, notamment en matière migratoire et de développement territorial.

Révision législative : les élus mahorais reçus à l’Élysée

Révision législative : les élus mahorais reçus à l’Élysée

Les élus de Mayotte ont été conviés à l’Élysée ce vendredi, où ils ont été informés par le Président Emmanuel Macron et la ministre déléguée aux Outre-mer, Marie Guévenoux, de la nécessité d’une révision participative des propositions législatives prévues pour leur territoire. Initialement prévu pour une remise immédiate, le processus de finalisation des deux lois – une loi ordinaire et une loi constitutionnelle abolissant le droit du sol à Mayotte – a pris un tournant différent.

Un chemin incertain vers l’adoption des lois Mayotte

Un chemin incertain vers l’adoption des lois Mayotte

À l’approche de la nouvelle présentation des deux textes législatifs concernant Mayotte, l’issue du vote au Parlement reste incertaine. Emmanuel Macron, au pouvoir pour un second mandat, s’apprête ce vendredi 17 mai 2024 à soumettre de nouveau la loi Mayotte aux élus du 101e département français, en espérant cette fois répondre aux préoccupations majeures de migration, de sécurité et de développement économique.