A Mayotte, les manifestants annoncent une « intensification » du mouvement 

par | 5 Fév 2024 | Insécurité, Société

Depuis lundi 22 janvier, des barrages routiers sont érigés partout sur l’île pour empêcher la circulation. Ce dimanche, un congrès réunissant près de 1000 personnes a eu lieu à Tsingoni. Face au silence de l’État, les « forces vives de Mayotte », ont annoncé une intensification du mouvement. 


Ils étaient plus d’un millier à se rassembler dimanche 4 février, sur le stade de Tsingoni, à l’appel des « forces vives de Mayotte. » Des habitants, mais également des élus et des représentants syndicaux, accueillis au rythme des chants et des danses traditionnels. « L’objectif est de montrer que nous sommes unis », rapporte un porte-parole du mouvement. Depuis le 22 janvier, à l’appel du collectif des citoyens de Mayotte 2018, des habitants se sont regroupés pour ériger des barrages et paralyser la circulation aux quatre coins de l’île. Ils protestent contre l’insécurité et l’immigration et demandent notamment « la fin du séjour territorialisé » (qui empêche les détenteurs d’un titre de séjour de partir vers la métropole) ou encore « la fin du confinement permanent des résidents en raison de l’insécurité. » La population exige des mesures législatives d’exception, la configuration actuelle entraînant une différence de traitement à Mayotte. »

Les principaux axes routiers toujours bloqués

Les manifestants demandent également qu’un médiateur soit nommé par le gouvernement pour sortir de la crise. Mais face au silence de l’État, les représentants des « forces vives » ont décidé, hier, d’intensifier le mouvement. Ce lundi, les principaux axes routiers de l’île sont toujours bloqués, tout comme la préfecture, la barge et d’autres services publics. La plupart des établissements scolaires n’ont toujours pas pu ouvrir leurs portes. 


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Alerte sur les produits cosmétiques « MULTANI MATI »

Alerte sur les produits cosmétiques « MULTANI MATI »

Les autorités sanitaires de Mayotte lancent une alerte concernant les produits cosmétiques « MULTANI MATI ». Très populaires sur l’île, ces produits contiennent des métaux lourds tels que le plomb, le nickel, le baryum, le cobalt et le zirconium, interdits dans l’Union Européenne.

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Omar Osman Adan, Somalien de 22 ans, arrivé à Mayotte en février, exhibe fièrement un récépissé attestant de sa protection internationale. Ce précieux document lui permet de rêver à la métropole, mais comment financer ce voyage crucial?

Enquête publique pour la construction de la retenue collinaire d’Ourovéni

Enquête publique pour la construction de la retenue collinaire d’Ourovéni

La préfecture de Mayotte a lancé une enquête publique en vue de la déclaration d’utilité publique et de l’accessibilité des parcelles nécessaires à la réalisation de la retenue collinaire d’Ourovéni. Cette enquête, qui se déroule du 10 juin au 9 juillet, vise à évaluer la disponibilité des terrains indispensables à ce projet majeur.