Wuambushu : La campagne contre les habitats illégaux continue à Mayotte

par | 8 Août 2023 | Société

Dans le cadre de la campagne "Wuambushu" à Mayotte, 27 logements illégaux, connus localement sous le nom de "bangas", ont été détruits près de la station-service TotalEnergies à Petite-Terre. Cela fait partie d'une initiative continue pour éliminer les habitats illégaux et insalubres dans la région.


Lors de sa visite à Mayotte les 24 et 25 juin, le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, avait annoncé la destruction de près de 1 000 logements illégaux d’ici la fin de l’année. Jusqu’à présent, plus de 400 bangas ont été démolis.

Selon Psylvia Dewas, responsable auprès du préfet de Mayotte de la résorption de l’habitat illégal et insalubre, 19 familles concernées par la démolition ont été enquêtées. Onze d’entre elles ont reçu une proposition de relogement de la part de la préfecture, mais seulement trois ont accepté rapporte le Journal de Mayotte.

Le relogement est un problème complexe, en particulier à Petite-Terre où les options de logement et d’hébergement sont limitées. La préfecture travaille avec des associations pour trouver des logements privés temporaires et cherche des solutions avec la commune de Pamandzi.

Des pelleteuses ont rapidement déblayé la zone en quelques heures, et l’opération de destruction prendra trois jours, y compris le nettoyage des débris de tôles.

La préfecture a également saisi et détruit dix embarcations illégales, connues sous le nom de « kwassa« , la semaine dernière. Ces embarcations étaient utilisées pour la pêche illégale et d’autres activités illicites, y compris l’immigration clandestine.

Depuis le début de l’opération Wuambushu le 24 avril, d’importants moyens financiers et humains ont été alloués aux autorités pour faciliter les évacuations et les enquêtes.

En plus de ces efforts, d’autres destructions d’habitats illégaux sont prévues dans la région, notamment à Hamouro, dans la commune de Bandrélé, où l’opération devrait avoir lieu dans les deux semaines, « avant la rentrée scolaire. »

L’opération Wuambushu représente une réponse coordonnée et continue aux problèmes d’habitat illégal et insalubre à Mayotte. Bien que les destructions soient en cours, les défis de relogement des familles restent un problème à résoudre dans cette lutte contre l’habitat illégal.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un homme grièvement blessé par balle à Majicavo

Un homme grièvement blessé par balle à Majicavo

Un événement tragique s’est déroulé à Majicavo vers 16h20 ce jeudi. La gendarmerie a été alertée par le SAMU, conformément aux procédures, concernant une agression impliquant une victime présentant une blessure par balle probable et une main presque sectionnée. La victime a été immédiatement prise en charge par les services d’urgence et transférée au Centre Hospitalier de Mayotte (CHM) où elle reçoit actuellement des soins intensifs.

Déblocage au service des étrangers de la préfecture : négociation en cours

Déblocage au service des étrangers de la préfecture : négociation en cours

Depuis 3 semaines, le service des étrangers de la préfecture de Mayotte était à nouveau bloqué par le collectif des citoyens. Jeudi dernier, suite à une réunion positive avec le préfet François-Xavier Bieuville, un protocole d’accords a été rédigé en vue de la réouverture du service. Il ne reste plus qu’à le signer