Visite d’Élisabeth Borne : Focus sur la crise de l’eau et les défis sociaux

par | 8 Déc 2023 | Insécurité, Politique, Ressources

La Première ministre française, Élisabeth Borne, a entamé une visite importante à Mayotte, atterrissant à l'aéroport Marcel-Henry à Pamandzi ce vendredi 8 décembre à 6h30. Accompagnée du ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, et du ministre délégué aux Outre-mer, Philippe Vigier, sa visite d'une journée s'inscrit dans le cadre de plusieurs enjeux cruciaux pour l'île, notamment la crise de l'eau, les questions de logement, de social, de santé, d'insécurité, et de lutte contre l'immigration.


Une cérémonie d’accueil militaire, honorant la tradition républicaine, a été organisée sur le tarmac, avec la participation des militaires de divers corps, dont la Légion étrangère, le RSMA et des chasseurs alpins. Plusieurs élus et représentants de l’État étaient également présents pour accueillir la Première ministre rapporte La 1ère.

La sortie de l’aéroport d’Élisabeth Borne a été marquée par des traditions locales, avec des colliers de jasmin et la musique du M’biwi, interprétée par des femmes se présentant comme des agents de la mairie de Dzouadzi-Labattoir. Ces dernières ont exprimé leur besoin de sécurité à Mayotte, un appel significatif adressé directement à la Première ministre.

Le programme de la visite comprenait une étape à l’usine de dessalement de Petite-Terre, où la délégation ministérielle a pu découvrir les travaux d’extension du site. Cette visite de la cheffe de gouvernement, la première depuis celle de Manuel Valls en 2015, souligne l’importance accordée par le gouvernement français aux problématiques spécifiques de Mayotte, en quête de solutions durables et efficaces.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Omar Osman Adan, Somalien de 22 ans, arrivé à Mayotte en février, exhibe fièrement un récépissé attestant de sa protection internationale. Ce précieux document lui permet de rêver à la métropole, mais comment financer ce voyage crucial?