Violences à Tsingoni dans la nuit de mercredi

par | 22 Déc 2023 | Faits divers, Insécurité

À Mayotte, la commune de Tsingoni a été le théâtre de violences ce mercredi 20 décembre, impliquant une cinquantaine de jeunes armés venant de Combani. Ces tensions surviennent à la suite du décès d'un adolescent de Combani, blessé lors d'affrontements en marge d'un match de football contre Tsingoni le dimanche 17 décembre.


Les obsèques du jeune, qui se sont déroulées à Miréréni, ont été placées sous haute surveillance, avec une trentaine de gendarmes déployés dans la zone. Parallèlement, à Tsingoni, les jeunes armés de machettes, pierres et bâtons, ont caillassé une maison et incendié quatre véhicules ainsi qu’une case en tôle. Les pompiers ont signalé ces incidents vers 17h rapporte La 1ère.

La gendarmerie, déjà mobilisée dans le secteur depuis mardi après-midi, est intervenue pour gérer la situation. La circulation a même été temporairement interrompue pendant environ une heure dans l’après-midi.

Face à cette escalade de violence, les présidents des clubs de football de Combani et Tsingoni ont appelé au calme, de même que le maire de Tsingoni, Hamada Issilamou. Dans un communiqué, il a exhorté la population, en particulier les jeunes, à éviter la violence et à ne pas céder à la colère. Il a souligné que la colère et la violence ne contribueront pas à révéler la vérité dans cette période de forte tension.

Ces événements témoignent de la situation tendue à Mayotte, où les conflits entre jeunes et les rivalités de quartiers peuvent rapidement dégénérer en violence, nécessitant l’intervention des autorités pour maintenir l’ordre et la sécurité.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Émeutes nocturnes à Bouyouni dimanche

Émeutes nocturnes à Bouyouni dimanche

Dimanche soir, Bouyouni a été le théâtre de violentes émeutes. Vers 19h, une vingtaine de jeunes cagoulés et armés ont dressé un barrage enflammé sur la route nationale.