Violences à Kawéni : 5 jeunes attaquent la caserne des pompiers

par | 24 Mai 2023 | Justice

Jeudi dernier, un groupe de jeunes particulièrement agressifs a semé le chaos à Kawéni, mettant en danger la vie des policiers à Convalescence. Ils ont également attaqué la pharmacie des Ylangs, le siège de SFR ainsi que la caserne des pompiers.


Les pompiers, par la voix de leur commandant, ont d’ailleurs souligné l’urgence de la situation. Les vitres de la caserne ainsi que les véhicules de secours stationnés dans la cour ont été violemment brisés. Les vitrines des deux commerces ont également subi des dommages considérables. Les émeutiers ont également dressé trois barrages enflammés sur la RN1 dans le but de perturber la circulation, d’attaquer les usagers de la route et de ralentir l’intervention des forces de l’ordre.

Encagoulés et grimés, ils ont d’abord été repoussés à l’intérieur du village par les policiers de la DTPN afin de rétablir la circulation sur l’axe Nord-Mamoudzou. Toutefois, dès vendredi, l’enquête judiciaire a permis d’identifier et d’appréhender cinq jeunes hommes formellement reconnus comme étant les auteurs de ces actes répréhensibles.

Ces individus ont été interpellés pour leur implication avérée dans les jets de projectiles visant le magasin SFR, la pharmacie des Ylangs et la caserne des pompiers, selon les informations communiquées par la police nationale. Parmi eux figure le meneur de ce groupe. Les individus  seront présentés devant la justice dans les prochains jours, où ils devront répondre de leurs actes.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Il détrousse un scootériste pour s’acheter des bières

Il détrousse un scootériste pour s’acheter des bières

Au tribunal correctionnel de Mamoudzou, une affaire peu commune était jugée hier : un vol aggravé pour quelques bières. Les faits remontent à août dernier, quand un motard se fait surprendre à Vahibé par deux hommes masqués, armés de machettes, et visiblement déterminés à lui voler 200 euros.

Jacques-Martial Henry en procès contre le Journal de Mayotte pour diffamation

Jacques-Martial Henry en procès contre le Journal de Mayotte pour diffamation

Le JDM (Journal de Mayotte) se trouve au cœur d’une action en justice, intentée par Jacques-Martial Henry, ancien vice-président du Département de Mayotte et ancien chargé de mission chez Mayotte Channel Gateway (MCG), suite à la publication d’un article le 7 juillet 2023. Cet article portait sur la décision de la Cour de cassation d’annuler la relaxe de l’élu et de la présidente de MCG, Ida Nel, dans une affaire de prise illégale d’intérêt, et de les renvoyer devant la cour d’appel de Paris.