Une seule candidate au premier casting Miss Mayotte

par | 5 Mai 2023 | Société

La sélection pour élire la future Miss Mayotte a débuté ce mercredi 3 mai à Mamoudzou. Le comité nouveau comité Miss Mayotte, après les histoires que l'on connait, a bien du pain sur la planche d'autant plus qu'il ne semble pas y avoir eu foule pour le premier casting.


A cette occasion, un nouveau comité a été mis en place, composé de onze bénévoles, pour organiser les castings. Les présélections se dérouleront jusqu’à fin mai et visent à sélectionner dix candidates parmi les inscriptions reçues. Les critères de sélection sont classiques : les candidates doivent mesurer au minimum 1m70, être âgées de 18 ans et de nationalité française.

Cependant, le comité ne se base pas seulement sur ces critères, il observe également les candidates défiler et vérifie leurs mensurations. Il évalue leur éloquence en les filmant, afin de procéder à la grande sélection qui se fera en mai. Les candidates doivent également faire preuve de personnalité, savoir se démarquer et montrer qu’elles aiment être avec les autres et qu’elles connaissent bien le territoire mahorais.

Le nouveau comité souhaite faire de la culture et des femmes mahoraises une fierté nationale. Ils veulent que la population française reconnaisse Mayotte comme faisant partie intégrante de la France. Pour cela, ils ont mis en place des castings non seulement sur l’île de Mayotte, mais également à La Réunion, en collaboration avec le conseil départemental et sa représentation mahoraise.

Une seule candidate au premier casting

Malheureusement, le premier casting n’a attiré qu’une seule candidate. La faible participation s’explique notamment par la religion musulmane qui est majoritaire à Mayotte. Les parents sont souvent réticents à voir leurs filles défiler en maillot de bain pour des raisons religieuses. La présidente du comité pense également que le manque de visibilité de l’événement a pu dissuader certaines candidates de participer.

Le comité a instauré un nouveau rôle cette année, celui de chaperonne, chargée d’accompagner les candidates et de rassurer les parents en répondant à leurs questions. Il y aura deux chaperonnes cette année, qui joueront un rôle similaire à celui des mamans des Miss. Le prochain casting aura lieu à Petite-Terre, et le comité espère trouver de nouvelles candidates pour représenter fièrement Mayotte lors de l’élection de Miss France en décembre 2023.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un chemin incertain vers l’adoption des lois Mayotte

Un chemin incertain vers l’adoption des lois Mayotte

À l’approche de la nouvelle présentation des deux textes législatifs concernant Mayotte, l’issue du vote au Parlement reste incertaine. Emmanuel Macron, au pouvoir pour un second mandat, s’apprête ce vendredi 17 mai 2024 à soumettre de nouveau la loi Mayotte aux élus du 101e département français, en espérant cette fois répondre aux préoccupations majeures de migration, de sécurité et de développement économique.

Nouvel aéroport à Bouyouni : présentation à la rentrée

Nouvel aéroport à Bouyouni : présentation à la rentrée

L’avenir aérien de Mayotte se dessine. Le ministre des Transports, Patrice Vergriete, a confirmé que le projet du nouvel aéroport à Bouyouni sera présenté officiellement à la rentrée parlementaire, suite à la réalisation des premières études.