Kwassa-kwassa intercepté : un passeur en détention

par | 15 Juin 2023 | Faits divers

Ce lundi 12 juin, aux alentours de 17h15, la brigade nautique de la Police Nationale a mené une opération d'interception au large de la pointe de Passi-Keli. Une barque de type kwassa-kwassa, dépourvue d'immatriculation et d'éléments de sécurité, a été arrêtée.


Cette embarcation, en provenance des Comores, transportait un pilote et 15 passagers clandestins de nationalité comorienne, comprenant 12 hommes et 3 femmes selon L’info Kwezi.

De plus, lors de la fouille de l’embarcation, les autorités ont découvert la présence de 1 380 cartouches de cigarettes Coelacanthe de contrebande. Suite à cette interception, tous les individus ont été conduits au Centre de Rétention Administratif où des procédures ont été engagées en fonction de leur situation. Après une enquête judiciaire approfondie et une décision de justice, le pilote a été incarcéré au centre pénitentiaire de Majicavo.

Il s’est vu notifier une interdiction du territoire français d’une durée de 3 ans. Quant aux passagers, ils ont été soumis à une procédure administrative de reconduite à la frontière, conformément aux lois et réglementations en vigueur. Les autorités prennent des mesures strictes pour lutter contre l’immigration clandestine et assurer le respect des procédures légales. En ce qui concerne les cigarettes de contrebande, elles seront détruites conformément aux protocoles établis.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Violences entre Somaliens et Congolais lors d’une distribution de nourriture pour la rupture du jeûne à côté du stade de Cavani

Violences entre Somaliens et Congolais lors d’une distribution de nourriture pour la rupture du jeûne à côté du stade de Cavani

Ce week-end à Cavani, à proximité du stade, des tensions et agressions ont exacerbé la situation déjà précaire des migrants, mettant en évidence les défis auxquels ils sont confrontés. Des heurts ont opposé des communautés de Somaliens et de Congolais autour de la distribution de nourriture pour la rupture du jeûne, aboutissant à l’hospitalisation d’un individu congolais suite à des blessures.