Un adolescent de 17 Ans tué par balles sur fond de violences quotidiennes

par | 11 Déc 2023 | Insécurité

Un jeune de 17 ans a été tragiquement tué par balles lors d'affrontements entre bandes rivales à Kawéni et Majikavo. Ce drame, survenu en début de soirée ce dimanche, est un tournant alarmant et sans précédent dans la spirale de violence qui touche l'île.


Deux autres personnes ont été blessées lors de cet incident, bien que leurs conditions de santé restent inconnues. Le Parquet et le Directeur Territorial de la Police Nationale, Hervé Derache, ont confirmé ces événements selon La 1ère. À ce stade, aucune arrestation n’a été réalisée et le tireur présumé est toujours en fuite.

Une enquête est en cours pour élucider les circonstances de ce drame, survenant seulement deux jours après la visite de la Première ministre Elisabeth Borne à Mayotte. Ce tragique événement soulève des questions préoccupantes sur la sécurité dans le département et la montée de la violence chez les jeunes. La communauté de Mayotte se retrouve confrontée à la dure réalité de la violence armée, une situation qui nécessite une réponse urgente et coordonnée des autorités.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Omar Osman Adan, Somalien de 22 ans, arrivé à Mayotte en février, exhibe fièrement un récépissé attestant de sa protection internationale. Ce précieux document lui permet de rêver à la métropole, mais comment financer ce voyage crucial?

Violentes rixes à la sortie des collèges de Tsararano et Mgombani

Violentes rixes à la sortie des collèges de Tsararano et Mgombani

Hier, une bagarre d’une rare violence a éclaté à la sortie du collège de Tsararano. Des jeunes de Dembeni, Iloni et Tsararano se sont affrontés, obligeant les villageois à intervenir pour tenter de calmer les esprits. Cependant, leurs efforts se sont avérés insuffisants, et la situation est rapidement devenue hors de contrôle. Les forces de l’ordre ont dû intervenir pour disperser les jeunes et sécuriser la sortie des classes.