Scandale au comité Miss Excellence Mayotte

par | 4 Août 2023 | Faits divers

Le monde des concours de beauté est loin d'être seulement glamour et festif. Récemment, le comité Miss Excellence Mayotte en a fait l'expérience avec la démission très médiatisée de Myriam Ahamada, Miss Excellence 2022.


Suite à un communiqué diffusé par Myriam sur son compte Instagram, le grand public a été mis au courant des difficultés qu’elle aurait rencontrées durant son règne. Dans ce communiqué, la Miss accuse le comité de l’avoir mise de côté après le concours national et de l’avoir laissée assumer seule ses responsabilités et frais.

Le 31 juillet, par l’intermédiaire du média Kwéli, elle a partagé une vidéo dans laquelle elle expose plus en détail ses griefs. Elle parle notamment d’une absence de soutien financier et évoque des menaces et intimidations.

Le comité, voulant défendre son image, a répliqué le lendemain en arguant que Myriam n’avait pas respecté le règlement intérieur et aurait abusé des avantages qui lui étaient offerts, tout en négligeant ses obligations rapporte La 1ère.

La tension entre une Miss et son comité n’est pas un phénomène nouveau à Mayotte. En effet, le comité Miss Mayotte avait déjà été au cœur d’un scandale similaire, avec plusieurs anciennes candidates dénonçant des dysfonctionnements internes.

Malgré cela, les concours de beauté continuent d’attirer de nombreuses jeunes femmes, souhaitant vivre une expérience unique et représentative. Le succès du comité Miss Excellence Mayotte en est une preuve, avec un nombre croissant de candidates chaque année.

La victoire de Larissa Salim Be en tant que Miss Excellence France en 2021 avait été un moment de fierté pour l’île. Mais cette récente controverse montre que derrière les paillettes, le monde des concours de beauté peut aussi être semé d’embûches.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Violences entre Somaliens et Congolais lors d’une distribution de nourriture pour la rupture du jeûne à côté du stade de Cavani

Violences entre Somaliens et Congolais lors d’une distribution de nourriture pour la rupture du jeûne à côté du stade de Cavani

Ce week-end à Cavani, à proximité du stade, des tensions et agressions ont exacerbé la situation déjà précaire des migrants, mettant en évidence les défis auxquels ils sont confrontés. Des heurts ont opposé des communautés de Somaliens et de Congolais autour de la distribution de nourriture pour la rupture du jeûne, aboutissant à l’hospitalisation d’un individu congolais suite à des blessures.