Rupture du câble sous-marin : l’Internet à la traîne « au moins jusqu’à Dimanche »

par | 11 Août 2023 | Economie

Depuis quatre jours, une grande partie des usagers Internet de notre île et d'autres zones de l'océan Indien sont confrontés à un débit Internet ralenti. La raison de cette situation est une rupture dans le câble sous-marin SAT3/WASC/SAFE, situé au large de la côte ouest/sud-ouest de l'Afrique.


Ce câble, parmi les plus longs au monde avec ses 28 000 km, relie l’Europe à l’Asie, s’étendant de Sesimbra, au Portugal, jusqu’en Malaisie.

L’incident est survenu le dimanche 6 août 2023, mais la localisation exacte de la rupture n’était pas encore clairement définie le mercredi 9 août. En théorie, Internet ne dépend pas d’un seul point de connexion, mais les choses sont actuellement compliquées. En effet, un itinéraire alternatif via le LION 2 est actuellement en travaux près du Kenya, par la même équipe qui doit également intervenir sur la rupture du SAT3/WASC/SAFE selon le JDM.

Les usagers de SFR sur notre île ressentent particulièrement cet impact, bien que les efforts soient faits pour rediriger le trafic via différentes routes alternatives. Toutefois, il n’est question que de ralentissement et non de coupures complètes.

Orange Mayotte semble moins affecté grâce à des accords de bande passante supplémentaires et une connexion via le FLY-LION3, qui relie notre île au système sous-marin est-africain EASSy via Grande-Comore. Par contre, les utilisateurs réunionnais ne bénéficient pas de la même chance.

Les travaux de réparation du câble sont en cours et devraient se poursuivre au moins jusqu’au dimanche 13 août. Les utilisateurs sont encouragés à faire preuve de patience pendant cette période.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sea Shepherd fait arrêter trois braconniers de tortues

Sea Shepherd fait arrêter trois braconniers de tortues

L’organisation écologiste Sea Shepherd a joué un rôle clé dans l’arrestation de trois braconniers de tortues sur la plage de Papani à Mayotte, illustrant l’efficacité des actions de préservation de la biodiversité marine.

Fin des restrictions d’eau à Passamaïnty et Tsoundzou

Fin des restrictions d’eau à Passamaïnty et Tsoundzou

La Société Mahoraise des Eaux (SMAE) a annoncé, ce lundi 8 avril, une bonne nouvelle pour les habitants de Passamaïnty et Tsoundzou, dans la commune de Mamoudzou. Les derniers résultats des contrôles sanitaires révèlent une conformité totale de l’eau distribuée avec les normes de qualité pour la consommation humaine.

Un budget départemental 2024 sous le signe de la rigueur avec un soutien de 100 millions d’euros de l’état

Un budget départemental 2024 sous le signe de la rigueur avec un soutien de 100 millions d’euros de l’état

Ce mardi 9 avril, les élus du conseil départemental de Mayotte se réuniront pour voter le budget primitif de 2024. Un événement crucial marqué par la réception d’une aide substantielle de l’État de 100 millions d’euros, faisant suite à une enveloppe de 50 millions pour l’année précédente. Ce soutien financier vise à équilibrer un budget de fonctionnement qui, en retour, exigera du département un engagement vers une gestion plus rigoureuse.