Réforme des retraites : une nouvelle grève prévue aujourd’hui à Mayotte

par | 5 Juin 2023 | Société

À l'instar de l'intersyndicale nationale, l'intersyndicale de Mayotte appelle les travailleurs, jeunes et retraités, à faire du 6 juin une grande journée de grèves et de manifestations pour demander le retrait de la réforme des retraites et des augmentations de salaires.


Dans un communiqué, l’intersyndicale (UI-CFDT, UD-FO, CFE-CGC, FSU, CGT-Ma, SUD-Solidaire, UNSA) déclare également appeler les députés des deux circonscriptions de Mayotte à voter, le 8 juin prochain, une proposition de loi transpartisane visant à abroger la réforme des retraites et à trouver une issue à la crise.

Les deux premiers décrets d’application de la réforme des retraites ont été publiés ce dimanche au Journal Officiel. L’un de ces décrets prévoit une augmentation progressive de l’âge légal de départ à la retraite de 62 à 64 ans, les opposants espèrent que la proposition de loi présentée par le groupe Liot (Libertés, Indépendants, Outre-Mer et Territoires, dont fait partie la députée mahoraise Estelle Youssouffa) pourra changer la donne. Il faudrait qu’un amendement demandant l’abrogation du report de l’âge légal modifie un texte qui a été récemment raccourci en commission des lois et qui sera présenté aux députés le jeudi 8 juin. Il est également crucial que la présidente de l’Assemblée nationale et ancienne ministre de l’Outre-Mer, Yaël Braun-Pivet, ne le déclare pas irrecevable conformément à l’article 40 selon Mayotte Hebdo.

« Il est impératif de retirer cette réforme afin de répondre aux préoccupations des travailleurs dans toute la France, en particulier à Mayotte. Notre intersyndicale appelle tous les travailleurs, étudiants, jeunes et retraités à se mobiliser, à faire grève et à manifester le mardi 6 juin pour exiger le retrait de cette réforme rétrograde et inutile« , exigent les syndicats. Cette mobilisation prévue mardi à 9 heures sur la place de la République à Mamoudzou sera également l’occasion de demander l’application du taux et du plafond de la sécurité sociale de droit commun dans le calcul des pensions, afin d’assurer une retraite digne. Les revendications incluent également l’ouverture des droits aux régimes complémentaires de retraite (IRCANTEC, AGIRC-ARRCO), ainsi que l’application du code de la sécurité sociale, du SMIC de droit commun et des minima sociaux (allocations familiales, logement, rentrée scolaire, ASPA, AAH, RSA, prime d’activité, etc.).


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Situation critique des Outre-mer : Audrey Belim interpelle Gabriel Attal

Situation critique des Outre-mer : Audrey Belim interpelle Gabriel Attal

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, la sénatrice (PS) de La Réunion, Audrey Belim, a vivement interpellé le Premier ministre Gabriel Attal sur la situation « critique » des Outre-mer. Entre la résurgence de violences en Nouvelle-Calédonie et l’épidémie de choléra à Mayotte, les territoires ultramarins sont en proie à des crises multiples et persistantes.