Ralentissements au Tribunal de Mamoudzou

par | 21 Juin 2023 | Justice

Hier, au Tribunal judiciaire de Mamoudzou, situé dans la zone industrielle de Kawéni, les audiences semblaient prendre une allure de vacances. En effet, un grand nombre d'audiences en correctionnelle ont été reportées du fait d'une faible présence des avocats, nombreux à suivre une formation organisée par le Conseil national des barreaux (CNB) et la conférence des bâtonniers. Malgré cela, certaines affaires ont pu être entendues sous la direction de Benoît Rousseau, président du tribunal.


Parmi ces affaires, le gérant d’un restaurant rapide a été jugé pour « travail dissimulé d’un étranger non muni d’une autorisation de travail salarié ». Les faits remontent à mars 2018 lorsque des policiers ont découvert un chantier suspect à Tsingoni. Après enquête, il s’est avéré que deux ouvriers illégaux étaient employés pour construire une clôture pour le restaurant. Malgré une défense affirmant que l’un des ouvriers travaillait bénévolement, le tribunal a prononcé une amende de 2000 euros à l’encontre de la société. Cependant, un problème de procédure a été soulevé par l’avocat de l’entreprise, conduisant finalement à une relaxe de l’entreprise rapporte le JDM.

Une autre affaire concernait une « tentative de vol avec violence ». L’accusé, en visioconférence depuis la prison de Poitiers, était accusé d’avoir agressé un homme handicapé à Bandrélé en avril 2019, alors qu’il avait interdiction de se rendre dans cette commune pour comportement violent. Malgré ses dénégations, l’accusé a été condamné à un an de prison ferme, la victime et ses proches l’ayant formellement reconnu.

Cette semaine risque donc de connaître un rythme ralenti au tribunal judiciaire de Mamoudzou en raison de l’absence d’un grand nombre d’avocats en formation. Des affaires concernant entre autres un viol sur mineur et une tentative de vol avec violence ont été examinées, malgré ces circonstances exceptionnelles.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Il détrousse un scootériste pour s’acheter des bières

Il détrousse un scootériste pour s’acheter des bières

Au tribunal correctionnel de Mamoudzou, une affaire peu commune était jugée hier : un vol aggravé pour quelques bières. Les faits remontent à août dernier, quand un motard se fait surprendre à Vahibé par deux hommes masqués, armés de machettes, et visiblement déterminés à lui voler 200 euros.