Procès des quatre hommes ayant violé une médecin en 2019

par | 21 Avr 2023 | Faits divers

Quatre hommes comparaissent devant la cour d'assises de Mayotte pour avoir violé une jeune interne en médecine en mars 2019. Les accusés, âgés de 24 à 30 ans, encourent une peine aggravée pour viol en réunion. Un cinquième homme, âgé de 34 ans, est poursuivi pour complicité de viol en réunion.


Les faits remontent à la nuit du 23 au 24 mars 2019. La victime avait fêté son 26e anniversaire avec des amies dans une boîte de nuit de Mamoudzou. Elle rencontre un camarade de classe avec qui elle a des tensions. Ils sortent ensemble de l’établissement par une issue de secours pour discuter. Mais le vigile refuse de les laisser revenir. Le jeune homme propose alors de faire le tour pour rentrer par la porte principale.

Isolée à l’extérieur, la victime se retrouve entourée d’un groupe d’hommes. Elle perd conscience pendant quelques secondes, puis se réveille plus loin, « dans un coin hypernoir », où deux hommes la violent à tour de rôle. L’agression dure environ une heure et demie.

Les enquêteurs ont réussi à remonter jusqu’aux cinq accusés grâce aux traces d’ADN laissées sur les vêtements de la victime et un bandana.

Sur le banc des accusés, quatre hommes écoutent attentivement les témoignages, tandis que le cinquième reste prostré, la tête baissée. Certains sont connus de la justice pour des vols et des violences. Le plus jeune des accusés, âgé de 24 ans, a même été condamné à vingt ans de réclusion pour meurtre.

Le procès devrait durer jusqu’au mardi 25 avril, et le verdict pourrait être rendu ce jour-là ou le lendemain si le troisième jour du procès est férié.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Violentes rixes à la sortie des collèges de Tsararano et Mgombani

Violentes rixes à la sortie des collèges de Tsararano et Mgombani

Hier, une bagarre d’une rare violence a éclaté à la sortie du collège de Tsararano. Des jeunes de Dembeni, Iloni et Tsararano se sont affrontés, obligeant les villageois à intervenir pour tenter de calmer les esprits. Cependant, leurs efforts se sont avérés insuffisants, et la situation est rapidement devenue hors de contrôle. Les forces de l’ordre ont dû intervenir pour disperser les jeunes et sécuriser la sortie des classes.