Paris secouée par un incendie dévastateur : 24 Blessés dont 4 en état critique

par | 22 Juin 2023 | National

Hier après midi, un feu violent, suivi d'une explosion, a frappé un immeuble situé au cœur de Paris, dans le Ve arrondissement. Cette catastrophe a causé de multiples blessures, dont certaines graves, et a provoqué l'effondrement partiel du bâtiment.


Selon un bilan provisoire fourni par la préfecture de police de Paris, le désastre a fait au moins 24 victimes, dont quatre se trouvent dans un état critique. La cause de cet incident reste, pour l’instant, indéterminée selon euronews.

Un effectif impressionnant de 230 pompiers et 9 médecins ont été mobilisés sur les lieux du sinistre. Grâce à leur intervention, l’incendie a été circonscrit, évitant la propagation des flammes aux deux immeubles voisins, a annoncé le préfet de police de Paris, Laurent Nuñez. Ces deux immeubles, sérieusement fragilisés par l’explosion, ont dû être évacués.

Le Président français Emmanuel Macron a exprimé sa solidarité envers les victimes et leurs familles, ainsi que son soutien à l’ensemble des intervenants engagés dans les opérations de secours.

Des photos prises par un photographe de l’AFP montrent un épais nuage de fumée et des flammes s’élevant des décombres de l’immeuble, situé rue Saint-Jacques, à proximité de l’église Notre-Dame du Val-de-Grâce.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour blessures involontaires, bien que l’origine de l’incendie reste indéterminée à ce stade. Entre-temps, des recherches continuent sous les décombres pour retrouver d’éventuelles victimes encore piégées.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Violences en Nouvelle-Calédonie : Nouméa en proie aux flammes

Violences en Nouvelle-Calédonie : Nouméa en proie aux flammes

Alors que la nuit tombe sur Nouméa, une épaisse fumée noire envahit la ville, marquant le début du couvre-feu instauré pour tenter de contenir les troubles. Ces incidents font suite à une journée d’affrontements violents dans la capitale et ses environs. Le haut-commissaire et le gouvernement appellent à l’apaisement, tandis que les indépendantistes demandent un dialogue urgent.