Menace de grève des enseignants à la rentrée

par | 18 Juil 2023 | Education

La Fédération syndicale unitaire (FSU) de Mayotte a déposé un préavis de grève à l'encontre de tous les employés de l'Éducation nationale, avec effet à partir du 23 août 2023.


Ce préavis fait suite à l’absence de réponse satisfaisante à une lettre revendicative déposée par la FSU auprès des autorités académiques le 6 juillet dernier rapporte le Journal de Mayotte.

Le syndicat critique les sureffectifs dans les établissements classifiés en Réseau d’éducation prioritaire (REP). Ces établissements devraient théoriquement accueillir un maximum de 22 élèves par classe, contre 27 à 28 actuellement. Un secrétaire syndical a insisté sur la nécessité d’aménager des classes à effectifs réduits, pour permettre aux enseignants de travailler plus efficacement et répondre aux besoins spécifiques de chaque élève.

En outre, la FSU souligne le manque d’attractivité du métier d’enseignant à Mayotte. Le turnover du personnel est élevé, et le nombre de postes vacants ne cesse d’augmenter. Pour Henri Nouri, secrétaire départemental FSU Mayotte, améliorer la qualité de vie des enseignants est essentiel pour améliorer la qualité de l’enseignement. Il déplore le rejet de leurs revendications pour une amélioration financière depuis 2017, et juge insuffisante la réévaluation salariale promise par le président Emmanuel Macron.

Enfin, la FSU note une baisse du nombre d’enseignants titulaires, qui représentent actuellement moins de 10% du personnel pédagogique à Mayotte. De nombreux enseignants non formés sont placés devant des élèves du jour au lendemain, tandis que de nombreux postes restent vacants.

La situation semble donc tendue à Mayotte, avec un syndicat prêt à passer à l’action pour faire entendre les revendications des enseignants.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Marie Guévenoux en mission à Mayotte pour une journée dense

Marie Guévenoux en mission à Mayotte pour une journée dense

Marie Guévenoux, ministre déléguée chargée des Outre-mer, atterrit aujourd’hui à Mayotte pour une visite éclair mais chargée, marquant sa seconde visite officielle sur l’île. Son agenda est focalisé sur des enjeux cruciaux : la sécurité, le développement économique et l’éducation.