Mathilde Panot (LFI) convoquée par la police judiciaire pour « apologie du terrorisme »

par | 23 Avr 2024 | National

Mathilde Panot, la présidente du groupe La France Insoumise à l'Assemblée nationale, est convoquée par la police judiciaire de Paris pour "apologie du terrorisme" le 2 mai.


Dans un communiqué, elle critique cette mesure comme une instrumentalisation de la justice visant à réprimer les positions politiques de son groupe, notamment sur la question palestinienne.

 

Panot mentionne des cas similaires affectant d’autres membres de son parti, et considère ces actions comme des tentatives de museler les défenseurs de la paix rapporte BFMTV. Elle déclare qu’aucune menace ne la dissuadera de dénoncer ce qu’elle qualifie de génocide contre le peuple palestinien. Cette convocation fait suite à une déclaration de son groupe datant du 7 octobre, jour des attaques du Hamas contre Israël, et marque selon elle une première dans l’histoire de la Cinquième République.

Mise à jour de 15h ce mardi, NDLR : Jean Luc Mélenchon s’est exprimé à propos de cette convocation.

 


S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Situation critique des Outre-mer : Audrey Belim interpelle Gabriel Attal

Situation critique des Outre-mer : Audrey Belim interpelle Gabriel Attal

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, la sénatrice (PS) de La Réunion, Audrey Belim, a vivement interpellé le Premier ministre Gabriel Attal sur la situation « critique » des Outre-mer. Entre la résurgence de violences en Nouvelle-Calédonie et l’épidémie de choléra à Mayotte, les territoires ultramarins sont en proie à des crises multiples et persistantes.

Nouvelle-Calédonie : Macron se rend sur place pour apaiser les tensions

Nouvelle-Calédonie : Macron se rend sur place pour apaiser les tensions

Huit jours après le début de violentes émeutes en Nouvelle-Calédonie, suite à une réforme constitutionnelle controversée, le président Emmanuel Macron se rendra sur l’archipel ce soir pour y installer une mission spéciale. L’annonce a été faite par la porte-parole du gouvernement, Prisca Thevenot. Malgré une légère accalmie, la situation reste tendue avec des évacuations de ressortissants étrangers et des discussions en cours sur le projet de loi constitutionnelle.

Nouvelle-Calédonie : Un second mort lors des émeutes à Nouméa

Nouvelle-Calédonie : Un second mort lors des émeutes à Nouméa

Les émeutes en Nouvelle-Calédonie, débutées lundi, ont causé la mort d’une deuxième personne à Nouméa, a annoncé Louis Le Franc, haut-commissaire de la République, ce mercredi 15 mai. Lors d’une conférence de presse, il a qualifié la situation d' »insurrectionnelle ». Le premier décès, précisé par Le Franc, n’était pas dû à un tir des forces de l’ordre, mais à une tentative de défense par un civil.