Manifestation au bureau des étrangers : Les femmes du collectif persistent devant la préfecture

par | 11 Août 2023 | Société

Depuis plus d’un mois, à Mamoudzou, un groupe de femmes appartenant aux collectifs mahorais manifeste de manière continue devant le bureau des étrangers de la préfecture.


Ces femmes revendiquent une modification du visa territorialisé, qui restreint actuellement la mobilité des étrangers en situation régulière à Mayotte vers la métropole ou d’autres départements ultramarins rapporte Mayotte Hebdo.

Ce mouvement intervient après l’opération Wuambushu, lancée par Paris pour gérer la situation migratoire entre Mayotte et l’île d’Anjouan. Ces actions protestataires se sont multipliées, allant du blocage du dispensaire de Jacaranda aux restrictions d’accès dans certains hôpitaux locaux.

Chaque jour, ces femmes, de différents âges, s’installent sur le trottoir, encadrées par des barrières de sécurité. Elles s’abritent tant bien que mal du soleil, arborant fièrement le drapeau français et les effigies des leaders de leur mouvement.

Elles déclarent fermement qu’elles ne quitteront pas les lieux tant qu’elles n’auront pas été entendues. Pour elles, le combat va au-delà du simple visa : elles expriment un ras-le-bol général face à une situation qui, selon elles, affecte la sécurité et le bien-être des habitants de Mayotte, pointant du doigt les étrangers, notamment comoriens.

Malgré leur détermination, elles sont devenues une partie intégrante du paysage local. Des passants les saluent, échangent quelques nouvelles. Mais combien de temps cette manifestation pacifique durera-t-elle? Seul l’avenir nous le dira.

Notons que les tentatives de Mayotte Hebdo pour obtenir une déclaration de la préfecture de Mayotte sont restées sans réponse. Leur article sur le sujet est à retrouver ici.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

Hier, le quartier de Tsoundzou 2 a été le théâtre d’une intervention rapide de la police nationale, supervisée sur le terrain par le préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville. Cette opération coup de poing s’inscrit dans une série d’actions destinées à maintenir l’ordre et la sécurité dans des zones sensibles de l’île.