Les agents pénitentiaires réunionnais réclament l’arrêt des transferts de détenus en provenance de Mayotte.

par | 23 Mai 2023 | National

La prison du Port a été le théâtre d'un blocage orchestré par les agents pénitentiaires, réclamant l'arrêt des transferts de détenus en provenance de Mayotte. Ils expriment leur vive opposition aux transferts de détenus en provenance de Mayotte.


Hier matin, une cinquantaine de gardiens de la prison du Port ont bloqué les entrées et les sorties de l’établissement, dénonçant les conditions de travail précaires et la surpopulation carcérale.

250 matelas au sol à la prison de Majicavo

Au cours des dernières semaines, le nombre d’arrivées de détenus mahorais a considérablement augmenté, ce qui n’est guère surprenant étant donné le nombre croissant d’arrestations à Mayotte en ce moment. Alors qu’auparavant un transfert mensuel était la norme, il y en a désormais un par semaine. Déjà avant cette escalade, le procureur avait signalé qu’il y avait 250 matelas au sol à la prison de Majicavo.

Prévue pour accueillir 380 détenus, la prison du Port à La Réunion héberge actuellement près de 500 individus. Une situation de surpopulation certes, mais trois fois moins importante qu’à Mayotte.

Par ailleurs, les gardiens réunionnais déplorent la formation de clans au sein de la prison et soulignent que « les prisonniers mahorais sont presque majoritaires par rapport aux Réunionnais ». Les personnels pénitentiaires du Port affirment que la situation dans l’établissement est devenue dangereuse.

 


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Situation critique des Outre-mer : Audrey Belim interpelle Gabriel Attal

Situation critique des Outre-mer : Audrey Belim interpelle Gabriel Attal

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, la sénatrice (PS) de La Réunion, Audrey Belim, a vivement interpellé le Premier ministre Gabriel Attal sur la situation « critique » des Outre-mer. Entre la résurgence de violences en Nouvelle-Calédonie et l’épidémie de choléra à Mayotte, les territoires ultramarins sont en proie à des crises multiples et persistantes.

Nouvelle-Calédonie : Macron se rend sur place pour apaiser les tensions

Nouvelle-Calédonie : Macron se rend sur place pour apaiser les tensions

Huit jours après le début de violentes émeutes en Nouvelle-Calédonie, suite à une réforme constitutionnelle controversée, le président Emmanuel Macron se rendra sur l’archipel ce soir pour y installer une mission spéciale. L’annonce a été faite par la porte-parole du gouvernement, Prisca Thevenot. Malgré une légère accalmie, la situation reste tendue avec des évacuations de ressortissants étrangers et des discussions en cours sur le projet de loi constitutionnelle.

Nouvelle-Calédonie : Un second mort lors des émeutes à Nouméa

Nouvelle-Calédonie : Un second mort lors des émeutes à Nouméa

Les émeutes en Nouvelle-Calédonie, débutées lundi, ont causé la mort d’une deuxième personne à Nouméa, a annoncé Louis Le Franc, haut-commissaire de la République, ce mercredi 15 mai. Lors d’une conférence de presse, il a qualifié la situation d' »insurrectionnelle ». Le premier décès, précisé par Le Franc, n’était pas dû à un tir des forces de l’ordre, mais à une tentative de défense par un civil.