L’eau déclarée non potable dans le sud de l’île

par | 12 Oct 2023 | Ressources, Santé

Depuis plusieurs semaines, dans le contexte de la crise de l’eau à Mayotte, l’agence régional de santé réalise des analyses plus régulières de l’eau du réseau. Ce jeudi, elle informe que ses analyses sont non-conformes dans le sud de l’île.  


« Dans le cadre de la pénurie d’eau à laquelle est confrontée Mayotte, l’Agence Régionale de Santé a intensifié depuis plusieurs semaines son niveau de vigilance en augmentant les contrôles de la qualité de l’eau sur le réseau », indique l’agence régionale de santé dans un communiqué. Ce jeudi 12 octobre, les analyses reçues font état d’une non-conformité de la qualité de l’eau à Choungui, indiquant que l’eau n’est pas consommable en l’état dans les villages de Boueni, Chirongui, Mtsamoudou, Bambo-Ouest, Bambo-Est, Mbouanatsa, Mzouazia, Moinatrindri, Hagnoundrou village, Majimeouni village, Tsimkoura, Kani Be, Kani Keli, Ngouja, Choungui.

 

Un suivi renforcé dans les prochains jours

« Il est demandé à l’ensemble de la population de ce secteur de faire systématiquement bouillir l’eau avant de la boire, faire à manger ou se brosser les dents », indique la préfecture. Une situation qui devrait contraindre certains établissements scolaires à aménager leurs horaires voire à fermer temporairement. « Le suivi sera renforcé dans les prochains jours », poursuit l’ARS


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Choléra : un foyer épidémique à Mtzangamouji et 68 cas autochtones

Choléra : un foyer épidémique à Mtzangamouji et 68 cas autochtones

Mayotte fait face à une épidémie de choléra, exacerbée par les défis d’accès à l’eau potable et des lacunes en matière d’assainissement. Santé publique France, en collaboration avec la Cellule régionale de Mayotte et la Réserve sanitaire, intensifie ses efforts pour contrôler la propagation de cette maladie et soutenir les populations affectées.

Opération de restauration forestière à Acoua

Opération de restauration forestière à Acoua

Les autorités de Mayotte intensifient leurs efforts pour contrer l’agriculture illégale qui menace l’équilibre écologique de l’île. En fin de semaine, une opération conjointe entre la gendarmerie, les agents du conseil départemental et de la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF) a été menée dans la forêt départementale d’Hachirongou à Acoua. L’objectif était la destruction de trois hectares de cultures illégales, notamment de canne à sucre, piment, songe, manioc et bananiers.