Le grand n’importe quoi des médias nationaux sur Mayotte et l’opération Wuambushu

par | 25 Avr 2023 | National

L'opération Wuambushu, lancée à Mayotte pour lutter contre la délinquance et l'habitat insalubre, a suscité un intérêt médiatique national considérable. Les médias ont diffusé un flot de clichés, d'approximations et d'inepties sur l'archipel. Les journalistes ont utilisé le mot "jungle" sans modération pour décrire les opérations des CRS, alors que ceux-ci traversaient simplement les bananeraies de Tsoundzou.


Les commentaires des lecteurs sur les sites des journaux ont également révélé des confusions et des erreurs, comme l’appel à donner l’indépendance à Mayotte alors que celle-ci est un département français. D’autres commentateurs ont demandé l’envoi de la légion, ignorant que Mayotte abrite justement l’unique base de légionnaires dans l’océan Indien. Les analyses économiques sont tout aussi inexactes selon Mayotte la 1ère.

Certains prétendent que les Mahorais ont un PIB par habitant huit fois supérieur à celui des Comoriens, d’autres affirment dix fois, mais le chiffre réel est six fois. Cela souligne le fossé économique entre les deux îles, mais il est important d’employer des données exactes pour éviter la confusion. Les analyses politiques ne sont pas plus nuancées, avec un syndicaliste qui qualifie l’opération Wuambushu de « coloniale et raciste« , tandis qu’un député LR affirme que les Comoriens clandestins viennent toucher les allocations familiales destinées aux Mayottais, ignorant que seuls les nationaux ou les familles en situation régulière peuvent y prétendre.

La perle du jour revient à l’homme politique Eric Zemmour, qui semble ne pas avoir actualisé ses connaissances sur Mayotte. Il a déclaré que les Comoriens submergent la population mahoraise, ignorant que Mayotte est en réalité confrontée à un afflux de migrants clandestins. L’opération Wuambushu vise précisément à lutter contre ce problème en délogeant les migrants en situation irrégulière des bidonvilles de Mayotte et en les expulsant vers les Comores voisines. En résumé, il est essentiel de fournir des informations précises et exactes dans les médias pour éviter de propager des clichés et des erreurs.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Situation critique des Outre-mer : Audrey Belim interpelle Gabriel Attal

Situation critique des Outre-mer : Audrey Belim interpelle Gabriel Attal

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, la sénatrice (PS) de La Réunion, Audrey Belim, a vivement interpellé le Premier ministre Gabriel Attal sur la situation « critique » des Outre-mer. Entre la résurgence de violences en Nouvelle-Calédonie et l’épidémie de choléra à Mayotte, les territoires ultramarins sont en proie à des crises multiples et persistantes.

Nouvelle-Calédonie : Macron se rend sur place pour apaiser les tensions

Nouvelle-Calédonie : Macron se rend sur place pour apaiser les tensions

Huit jours après le début de violentes émeutes en Nouvelle-Calédonie, suite à une réforme constitutionnelle controversée, le président Emmanuel Macron se rendra sur l’archipel ce soir pour y installer une mission spéciale. L’annonce a été faite par la porte-parole du gouvernement, Prisca Thevenot. Malgré une légère accalmie, la situation reste tendue avec des évacuations de ressortissants étrangers et des discussions en cours sur le projet de loi constitutionnelle.

Nouvelle-Calédonie : Un second mort lors des émeutes à Nouméa

Nouvelle-Calédonie : Un second mort lors des émeutes à Nouméa

Les émeutes en Nouvelle-Calédonie, débutées lundi, ont causé la mort d’une deuxième personne à Nouméa, a annoncé Louis Le Franc, haut-commissaire de la République, ce mercredi 15 mai. Lors d’une conférence de presse, il a qualifié la situation d' »insurrectionnelle ». Le premier décès, précisé par Le Franc, n’était pas dû à un tir des forces de l’ordre, mais à une tentative de défense par un civil.