La lutte contre les fausses attestations d’hébergement est lancée 

par | 4 Sep 2023 | Société

La préfecture estime que 90 % des dépositaires d’une première demande de titre de séjour n’ont pas de logement propre. Selon elle, une grande partie repose sur de fausses déclarations, moyennant finance. Pour lutter contre ce phénomène, elle souhaite intensifier les contrôles. 


Être domicilié sur place est une condition nécessaire pour la délivrance d’un titre de séjour. Pourtant, à Mayotte, de nombreux étrangers, en possession d’un titre de séjour, n’ont pas de logement propre. Pour lutter contre les fausses attestation d’hébergement, la préfecture de Mayotte annonce que «  les services instructeurs de la Direction de l’immigration, de l’intégration et de la citoyenneté (DIIC) procéderont dorénavant à des vérifications renforcées, tout particulièrement à l’égard des attestations d’hébergement. »

Près de 90 % des demandeurs d’un titre de séjour sans logement propre

Selon les services de l’Etat, près de 90 % des dépositaires de première demande de titre de séjour n’ont pas de logement propre, et sont hébergés par des tiers. « Certains documents, rédigés sous la forme d’une attestation sur l’honneur, s’appuient sur de fausses déclarations, moyennant finance. Pour rappel, le délit d’établissement, d’usage d’attestation, de certificat inexact ou falsifié, pour obtenir un titre de séjour ou bénéficier d’une protection contre l’éloignement, est puni de 3 ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende » précise la préfecture de Mayotte, dans un communiqué. 

Concrètement, après le dépôt d’un dossier d’admission au séjour auprès de la préfecture, des contrôles seront opérés afin de vérifier l’effectivité des hébergements déclarés. « Des enquêtes de domiciliation qui seront effectuées en coopération avec les maires et les policiers municipaux », précise les services de l’État. La commune de Tsingoni, à l’ouest, expérimente déjà ce dispositif depuis la fin d’année 2022 et la commune de Sada, planifie actuellement la mise en place de contrôles. Le préfet a, en parallèle, saisi tous les maires de Mayotte pour mettre en place le dispositif.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un homme grièvement blessé par balle à Majicavo

Un homme grièvement blessé par balle à Majicavo

Un événement tragique s’est déroulé à Majicavo vers 16h20 ce jeudi. La gendarmerie a été alertée par le SAMU, conformément aux procédures, concernant une agression impliquant une victime présentant une blessure par balle probable et une main presque sectionnée. La victime a été immédiatement prise en charge par les services d’urgence et transférée au Centre Hospitalier de Mayotte (CHM) où elle reçoit actuellement des soins intensifs.

Déblocage au service des étrangers de la préfecture : négociation en cours

Déblocage au service des étrangers de la préfecture : négociation en cours

Depuis 3 semaines, le service des étrangers de la préfecture de Mayotte était à nouveau bloqué par le collectif des citoyens. Jeudi dernier, suite à une réunion positive avec le préfet François-Xavier Bieuville, un protocole d’accords a été rédigé en vue de la réouverture du service. Il ne reste plus qu’à le signer