La distribution de bouteilles d’eau à toute la population a démarré 

par | 21 Nov 2023 | Ressources

Jusque là réservée aux personnes les plus vulnérables, la distribution de bouteilles vient d’être étendue à toute la population. Une aide « à ne pas rater » pour les habitants. 


A Chiconi, Mirella Soamiadana Issouf patiente, avec son bébé dans les bras. Elle fait partie de la trentaine d’habitants à veinir récupérer des bouteilles d’eau. « Ça coûte trop cher d’en acheter mais maintenant on est soulagé », confie la jeune mère. Ce lundi 20 novembre, la distribution de bouteilles d’eau à toute la population de Mayotte a démarré. Jusque là, seules les 60 000 personnes les plus vulnérables – âgées, en situation de handicap ou les femmes enceintes – bénéficiaient de deux litres par jour. Mirella Soamiadana Issouf pouvait récupérer un litre par jour pour son nourrisson. Mais désormais, toute la famille pourra en profiter.

 

Un litre par jour et par personne

Au total, « 330 000 litres » devraient être distribués chaque jour à Mayotte. Comme l’a promis Philippe Vigier, ministre délégué chargé des outre-mer, le 2 novembre, à l’occasion d’une visite sur l’île. Soit un litre par jour et par personne. Car l’île fait face à une pénurie sans précédent. Les deux retenues collinaires du territoire – qui assurent 80 % de l’approvisionnement avec les rivières – devraient être à sec dans les jours qui viennent. « Autour du 22 novembre », selon une source proche du dossier. Le 13 novembre, elles n’étaient plus remplies qu’à environ 6 % contre 58 % en moyenne, à la même période l’année dernière. Lorsqu’elles seront vides, le territoire ne sera capable de produire que 20 000 m³ par jour alors que la consommation journalière stagne autour de 26 000 m³, malgré des coupures d’eau deux jours sur trois pour les quelque 310 000 habitants de l’île. 

 

A Chiconi, ce lundi matin, chaque habitant doit s’identifier auprès des agents du centre communal d’actions sociales (CCAS) grâce à un justificatif de domicile et aux pièces d’identité des membres du foyer. « C’est une aide qu’on ne peut pas rater. On ne peut plus boire l’eau du robinet, regrette Amina, mère de trois enfants. On a eu des diarrhées, des vomissements. » Depuis, la mère de famille achète de l’eau en bouteille. Mais à « environ 8 € le pack, ça pèse lourd dans le budget», soupire-t-elle. Après une heure et demie, coincée dans la file d’attente, la mère de famille récupère les précieuses bouteilles. 

 

150 sapeurs-pompiers et militaires de la sécurité civile arrivés sur l’île 

En trois heures de distribution, 400 personnes sont déjà reparties les bras chargés. Mais près de 1600 personnes sont attendues au fil de la journée. Pour fluidifier les passages, la mairie avait pourtant anticipé. « Dès la semaine dernière, les inscriptions étaient ouvertes au CCAS », souligne Djamael Djalalaine, directeur de cabinet du maire. Une démarche qu’Amina avait faite mais qui ne lui a pas permis d’échapper à la file d’attente. Quatre agents du CCAS et de la mairie sont pourtant épaulés par quatre jeunes en formations au régiment du service militaire adapté (RSMA), qui assurent la manutention. « Une équipe de 30 personnes au total, avec des membres de la sécurité civile mais aussi des bénévoles, pourra être mobilisée. Et nous pouvons aussi faire venir une équipe de réservistes en renfort si les effectifs ne suffisent pas », poursuit le directeur de cabinet du maire.  Sur l’île, 150 sapeurs-pompiers et militaires de la sécurité civile sont arrivés ces dernières semaines pour venir en renfort et assurer la distribution à toute la population. 

 

A Chiconi, la mairie a également choisi de faire venir les 13 500 habitants de la commune par zone, pour fluidifier les distributions. « Elles auront lieu toute la semaine, jusqu’au samedi, pour permettre à ceux qui travaillent de venir. On accepte absolument tout le monde, sans distinction », assure Djamael Djalalaine, qui précise que les services de la mairie distribueront également des bouteilles à domicile aux personnes « en grande vulnérabilité, isolées et qui ne peuvent pas se déplacer. » 

 

Et pour limiter la pollution plastique, un container vide permettra de collecter les bouteilles qui seront ensuite envoyées en métropole pour être recyclées. Les habitants devront alors ramener leurs contenants vides pour bénéficier de nouvelles bouteilles. 


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Opération de restauration forestière à Acoua

Opération de restauration forestière à Acoua

Les autorités de Mayotte intensifient leurs efforts pour contrer l’agriculture illégale qui menace l’équilibre écologique de l’île. En fin de semaine, une opération conjointe entre la gendarmerie, les agents du conseil départemental et de la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF) a été menée dans la forêt départementale d’Hachirongou à Acoua. L’objectif était la destruction de trois hectares de cultures illégales, notamment de canne à sucre, piment, songe, manioc et bananiers.

Coupures d’eau prévues à Mamoudzou et Koungou ce mardi

Coupures d’eau prévues à Mamoudzou et Koungou ce mardi

La Société Mahoraise des Eaux (SMAE) a annoncé des coupures d’eau dans plusieurs villages des communes de Mamoudzou et Koungou. Cette interruption vise à permettre le remplissage du réservoir de 4 000 mètres cubes qui alimente ces secteurs, actuellement à un niveau critique.

Coupure d’eau prévue dans le Sud ce mardi pour des travaux d’adduction

Coupure d’eau prévue dans le Sud ce mardi pour des travaux d’adduction

La Société Mahoraise des Eaux (SMAE) a annoncé des perturbations dans la distribution d’eau ce mardi, en raison de travaux importants sur le réseau d’adduction d’eau dans le sud de l’île. Ces travaux nécessitent le raccordement de la nouvelle adduction à l’ancienne infrastructure, une étape cruciale pour les tests de réception du système.