La CRS 8 quitte Mayotte pour venir en renfort en métropole 

par | 3 Juil 2023 | Société

Arrivés depuis le mois d’avril à Mayotte dans le cadre de l’opération Wuambushu, les 40 à 50 hommes de l’unité d’élite, spécialisée dans les violences urbaines, viennent d’être rappelés dans l’hexagone. 


40 à 50 hommes de la CRS 8, l’unité d’élite spécialisée dans les violences urbaines, étaient mobilisés à Mayotte depuis le mois d’avril, pour le lancement de l’opération « Wuambushu. » Cette mission, qui devait durer deux mois, vise à lutter contre la délinquance, l’habitat insalubre et l’immigration illégale. Le ministre de l’Intérieur, en visite sur l’île les 24 et 25 juin dernier, a d’ailleurs annoncé que cette dernière était « prolongée d’un mois. » Et que l’objectif de détruire plus de 1000 logements insalubres était repoussé à la fin de l’année. 

Environ 1 700 policiers et gendarmes à Mayotte 

Selon le préfet Thierry Suquet, « plus de 400 policiers et gendarmes supplémentaires » sont ainsi arrivés en renfort à la mi-juin, pour prendre la relève des forces de l’ordre présentes sur place, dans le cadre de l’opération. Parmi eux, les hommes de la CRS 8. A Mayotte, déjà 1 300 hommes exercent quotidiennement leur fonction sur l’île. Ce qui porte les effectifs à environ 1 700 policiers et gendarmes. Mais, dans le contexte de violences urbaines que connaît actuellement la métropole, les hommes de l’unité d’élite viennent d’être rappelés dans l’hexagone. La préfecture de Mayotte précise dans un communiqué, diffusé ce dimanche 3 juillet, que « la CRS 8 concourra à renforcer le dispositif déjà mis en place » en métropole. Dans le même temps, elle assure que « ce départ n’altère en rien les capacités d’intervention des forces de sécurité intérieure » sur l’île.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un chemin incertain vers l’adoption des lois Mayotte

Un chemin incertain vers l’adoption des lois Mayotte

À l’approche de la nouvelle présentation des deux textes législatifs concernant Mayotte, l’issue du vote au Parlement reste incertaine. Emmanuel Macron, au pouvoir pour un second mandat, s’apprête ce vendredi 17 mai 2024 à soumettre de nouveau la loi Mayotte aux élus du 101e département français, en espérant cette fois répondre aux préoccupations majeures de migration, de sécurité et de développement économique.

Nouvel aéroport à Bouyouni : présentation à la rentrée

Nouvel aéroport à Bouyouni : présentation à la rentrée

L’avenir aérien de Mayotte se dessine. Le ministre des Transports, Patrice Vergriete, a confirmé que le projet du nouvel aéroport à Bouyouni sera présenté officiellement à la rentrée parlementaire, suite à la réalisation des premières études.