Gérald Darmanin veut un durcissement du droit du sol à Mayotte

par | 24 Avr 2023 | Société

Selon le ministre, pour obtenir la nationalité française à la majorité, un enfant né à Mayotte devrait avoir ses deux parents en situation régulière depuis plus de neuf mois avant sa naissance.


Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a dévoilé les contours de l’opération « Wuambushu » qui se déroule actuellement à Mayotte, tout en annonçant un durcissement du droit du sol sur l’île.

Le ministre de l’Intérieur veut renforcer le droit du sol à Mayotte, une idée qu’il défend depuis longtemps. En effet, pour réduire l’immigration clandestine sur l’île, Gérald Darmanin estime qu’il faut lutter contre l’attractivité sociale et administrative du 101e département français.

En juin 2018, le sénateur Thani Mohamed Soili avait proposé un premier durcissement du droit du sol pour les enfants nés à Mayotte, avec l’amendement exigeant qu’un parent soit présent sur le territoire pendant au moins trois mois à la naissance de l’enfant. Malgré les critiques concernant l’anticonstitutionnalité de cette mesure, le Conseil constitutionnel avait finalement validé cette exception.

Cependant, cette loi est jugée insuffisante par Gérald Darmanin, qui souhaite désormais que les deux parents soient légaux ou français au moment de la naissance de l’enfant depuis plus de neuf mois avant la naissance. Le ministre affirme travailler avec la première ministre pour mettre en place des dispositions spécifiques à Mayotte.

L’opération « Wuambushu » actuellement en cours à Mayotte a pour objectif de lutter contre l’insécurité et le trafic de drogue dans l’île. Cette opération a mobilisé de nombreux effectifs de police et de gendarmerie pour des contrôles systématiques des personnes et des véhicules.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nouvel aéroport à Bouyouni : présentation à la rentrée

Nouvel aéroport à Bouyouni : présentation à la rentrée

L’avenir aérien de Mayotte se dessine. Le ministre des Transports, Patrice Vergriete, a confirmé que le projet du nouvel aéroport à Bouyouni sera présenté officiellement à la rentrée parlementaire, suite à la réalisation des premières études.

Nouvelle-Calédonie : Un second mort lors des émeutes à Nouméa

Nouvelle-Calédonie : Un second mort lors des émeutes à Nouméa

Les émeutes en Nouvelle-Calédonie, débutées lundi, ont causé la mort d’une deuxième personne à Nouméa, a annoncé Louis Le Franc, haut-commissaire de la République, ce mercredi 15 mai. Lors d’une conférence de presse, il a qualifié la situation d' »insurrectionnelle ». Le premier décès, précisé par Le Franc, n’était pas dû à un tir des forces de l’ordre, mais à une tentative de défense par un civil.