Gérald Darmanin annule son déplacement à Mayotte 

par | 31 Oct 2023 | Politique

Dans le contexte de la crise de l’eau que subit le territoire, le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer devait se rendre sur l’île les 1er et 2 novembre. Gérald Darmanin reporte finalement sa visite. En cause : une tempête qui menace la côte atlantique. Le ministre délégué chargé des Outre-mer, Philippe Vigier, sera, de son côté, sur place. 


Le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer devait se rendre sur l’île aux parfums ces mercredi 1er et jeudi 2 novembre. Finalement, son ministère a annoncé le 30 octobre, via un communiqué, que Gérald Darmanin reportait son déplacement « de quelques semaines. » En cause : l’arrivée de la tempête nommée « Ciaran », qui touchera, mercredi 1er novembre, en fin de journée, la côte atlantique française, en particulier la Bretagne et la Loire-Atlantique. « Cette tempête pourrait engendrer des phénomènes météorologiques d’ampleur, notamment de violentes rafales de vent, des vagues submersion ainsi que des inondations », précise le ministère dans un communiqué. 

 

Une visite pour travailler sur la question de l’eau 

Gérald Darmanin a donc « chargé Philippe Vigier, ministre délégué chargé des Outre-mer, de se rendre sur l’île, notamment pour travailler sur la question de l’eau. » Mayotte, qui connaît actuellement une des pires sécheresse de son histoire, s’enfonce dans une grave crise de l’eau. Ses habitants ne sont alimentés en eau courante que pendant 18 heures tous les trois jours. Dans les jours à venir, le territoire ne pourra plus puiser dans ses deux retenues collinaires, actuellement remplie à 9 % à Combani (au centre) et à 5,8 % à Dzoumogné (au nord), contre respectivement 75 % et 52 % un an plus tôt. Ces lacs artificiels représentent pourtant 80 % de la ressource en eau de l’île avec les rivières. Lorsque leur vidange sera complète, le territoire ne pourra produire que 10 000 à 20 000 m³ par jour alors que les besoins des habitants sont de 43 000 m³.  

 


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un chemin incertain vers l’adoption des lois Mayotte

Un chemin incertain vers l’adoption des lois Mayotte

À l’approche de la nouvelle présentation des deux textes législatifs concernant Mayotte, l’issue du vote au Parlement reste incertaine. Emmanuel Macron, au pouvoir pour un second mandat, s’apprête ce vendredi 17 mai 2024 à soumettre de nouveau la loi Mayotte aux élus du 101e département français, en espérant cette fois répondre aux préoccupations majeures de migration, de sécurité et de développement économique.