Épidémie du virus Nipah : L’état d’alerte monte au Kerala, en Inde

par | 15 Sep 2023 | International, Santé

Kerala, Inde – Alors que deux personnes sont décédées suite à une contamination par le virus Nipah dans l'État du Kerala, les autorités locales renforcent les mesures de sécurité. La transmission rapide de ce virus, contre lequel il n'existe actuellement ni vaccin ni traitement spécifique, met l'état en alerte.


Des écoles ont été fermées, des centaines d’individus testés, et sept villages ont été déclarés « zones contaminées« . D’après CNN, le principal souci est l’absence de vaccin contre ce virus. Al-Jazeera détaille que le virus Nipah est zoonotique, c’est-à-dire qu’il se transmet principalement des animaux aux humains. Dans ce cas, ce sont les chauves-souris frugivores de l’espèce Pteropus qui sont les principales vectrices. Après une première contamination par un animal, le virus peut également être transmis d’homme à homme selon Courrier International.

Le virus Nipah présente un tableau clinique varié, allant d’une simple infection asymptomatique à des infections respiratoires sévères ou même une encéphalite. Le taux de mortalité de cette maladie oscille entre 40 et 75 %. Certains patients peuvent présenter des séquelles neurologiques permanentes après guérison.

Depuis 2018, l’État du Kerala a déjà été le théâtre de quatre épidémies dues au virus Nipah. L’épidémie de cette année avait causé la mort de 21 personnes. En dehors des implications sanitaires, le virus Nipah a également des conséquences économiques. À titre d’exemple, lors de la première épidémie connue en 1999 en Malaisie et à Singapour, plus d’un million de porcs avaient dû être abattus.

En réponse à la situation actuelle, Pinarayi Vijayan, le ministre en chef de l’État du Kerala, a appelé à la prudence plutôt qu’à la panique, soulignant la nécessité de gérer cette crise avec une vigilance accrue.


Dans la même rubrique