En 2023, 38 cas de paludisme ont été recensés dans le département 

par | 5 Fév 2024 | Santé

Au cours de l’année qui vient de s’écouler, deux fois plus de cas ont été observés par rapport à 2021. Pour autant, il ne s’agit que de cas importés. 


« En 2023, le nombre de cas de paludisme déclarés à Mayotte était deux fois plus élevé que celui observé en 2021 », indique Santé Publique France. Au cours de l’année qui vient de s’écouler,  38 cas de paludisme ont été signalés au Département de la Sécurité et des Urgences Sanitaires (DéSUS) de l’ARS Mayotte. « Tous ces cas ont été importés. L’incidence annuelle des cas autochtones était donc nulle », indique Santé publique France.  


40 % des cas hospitalisés 

Au total, 40 % des cas signalés au cours de l’année ont été hospitalisés dont 13,3 % en

réanimation. Mais pour Santé publique France, « Mayotte est entrée officiellement en phase d’élimination du paludisme en 2014. Le maintien des politiques de lutte contre le paludisme est essentiel afin d’éviter une reprise de la transmission sur le territoire mahorais. » 

 

Avant 2011, plus de 300 cas étaient déclarés annuellement (taux de déclaration moyen de 2,5 cas pour 1000 habitants) et près de la moitié d’entre eux (45,8 %) étaient acquis localement. Entre 2010 et 2011, du fait des actions de lutte qui ont été mises en place à l’époque, le nombre de cas a été divisé par 4 et il se maintient depuis ces douze dernières années à un niveau faible : 36,5 cas par an en moyenne soit un taux de déclaration moyen de 0,15 cas pour 1000 habitants entre 2012 et 2023. 

En phase d’élimination du paludisme depuis 2014 

La part de cas acquis localement a elle-aussi fortement diminué depuis 2011, ils représentaient 24 %

des cas déclarés sur la période 2011-2020. Une augmentation du nombre de cas de paludisme déclarés à Mayotte a été observée en 2018 et 2019, puis à nouveau en 2022 et 2023. Mais en 2014, selon l’OMS, Mayotte est entrée officiellement dans la phase d’élimination du paludisme. Depuis, moins de 10 cas acquis localement ont été rapportés chaque année (à l’exception de l’année 2016 où 18 cas acquis localement avaient été rapportés) soit une incidence de cas acquis localement inférieure à 0,02 cas pour 1 000 habitants. « Depuis juillet 2020, aucun cas de paludisme acquis localement n’a été rapporté à Mayotte. »


Dans la même rubrique

Comores : Un enfant de 4 ans emporté par le Choléra à Ngazidja

Comores : Un enfant de 4 ans emporté par le Choléra à Ngazidja

le CHN El Maarouf à Moroni a été le théâtre d’un événement tragique : un petit garçon de seulement 4 ans est décédé, victime du choléra. Ce décès, confirmé par le Dr Yassine, pédiatre à l’établissement, marque la quatrième disparition due à cette maladie infectieuse sur l’archipel ces dernières semaines.