Deux tiers des assurés sociaux de l’île n’ont pas de carte vitale

par | 20 Juin 2023 | Santé, Société

À Mayotte, sur 211.111 assurés sociaux recensés par la CSSM (Caisse de Sécurité Sociale de Mayotte) au 1er janvier 2023, seulement 70.315 possèdent une carte Vitale (33,3% des assurés au total, NDLR). Une campagne de sensibilisation vient d'être lancée afin d'encourager davantage d'assurés à obtenir cette carte indispensable pour l'accès simplifié aux soins de santé.


La carte Vitale est un outil essentiel pour les assurés sociaux, permettant un remboursement plus rapide et efficace des dépenses médicales, l’accès au dossier médical du patient, à des informations médicales cruciales et facilitant les démarches auprès des professionnels de santé.

Cette campagne de communication comprend diverses actions visant à éduquer et sensibiliser la population à l’importance de la possession et de l’utilisation de leur carte Vitale. Des supports de communication variés tels que des affiches, des brochures et des vidéos explicatives seront largement diffusés à travers l’île, dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la politique d’accès aux droits de la CSSM. L’utilisation de la carte Vitale permettra un accès plus aisé et rapide aux soins de santé, contribuant à la modernisation et à l’efficience du système de santé de l’île. Pour ceux qui n’ont pas de carte Vitale, qu’elle soit perdue ou volée, ils peuvent la commander via le site Ameli.fr.

 


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un nouveau cas de choléra a été confirmé jeudi à Koungou

Un nouveau cas de choléra a été confirmé jeudi à Koungou

L’individu infecté, récemment revenu de l’Union des Comores, a été rapidement pris en charge par le centre hospitalier de Mayotte après s’être présenté de lui-même aux urgences avec des symptômes typiques de la maladie. Son état de santé est stable ce lundi.

Des précisions sur Wuambushu 2 avant le début de l’opération

Des précisions sur Wuambushu 2 avant le début de l’opération

L’opération Wuambushu 2, un tournant dans la lutte contre l’insécurité et l’immigration clandestine à Mayotte, est sur le point de démarrer. Annoncée par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin en février, cette opération ciblera des quartiers spécifiques identifiés pour leurs activités criminelles. Selon la ministre déléguée aux Outre-mer, Marie Guévenoux, cette opération ne se limitera pas à des interventions massives mais s’appuiera sur des actions précises basées sur des renseignements détaillés.