Des désistements de professeurs en nombre, juste avant la rentrée

par | 24 Août 2023 | Education

Alors que les 117 000 élèves de Mayotte ont fait leur rentrée mercredi 23 août, de nombreux professeurs manquent à l’appel. Le syndicat enseignant SNES-FSU a déposé un préavis de grève pour dénoncer des conditions de travail difficiles. 


Sur les 3000 postes de l’enseignement secondaire, 25 restaient vacants ces dernières semaines. Mais le rectorat a appris en fin de semaine dernière le désistement de 68 enseignants. 93 postes restent donc non pourvus. 140 postes avaient d’ailleurs été créés cette année pour répondre à la hausse des effectifs. Comme tous les ans, le nombre d’élèves croient à Mayotte. Ce mercredi 23 août, ils étaient 117 000 à faire leur rentrée dans les établissements scolaires du premier comme du second degré, soit 3000 de plus que l’année dernière. 

 

72 % des postes pourvus dans le premier degré 

Dans le premier degré, ce sont 40 postes qui restent vacants. L’île avait réussi à recruter suffisamment de titulaires en 2022 mais cette année, seulement « 72% des postes ont été pourvus », indique Mayotte la 1ère. Des difficultés de recrutement et des désistements qui s’expliquent surtout par le manque d’attractivité de l’île.

 

Un préavis de grève 

Dans ce contexte, un préavis de grève a été déposé par le syndicat enseignant SNES-FSU mercredi 23 août. Il dénonce les conditions de travail difficiles dans des établissements qui ne sont pas conçus pour accueillir autant d’élèves et des effectifs de professeurs insuffisants. Les enseignants demandent que l’ensemble des établissements scolaires du département soient classés en REP+, notamment parce que le niveau de français des élèves est une problématique importante. Le syndicat déplore également le non remplacement du personnel absent, le recrutement d’enseignants contractuels non formés ainsi que le manque de mesures pour rendre la profession plus attractive. 


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Choléra : Fermeture de six écoles à Koungou

Choléra : Fermeture de six écoles à Koungou

La menace du choléra à Mayotte pousse à des décisions exceptionnelles. À Koungou, l’une des zones les plus touchées par l’épidémie, le maire Assani Saindou Bamcolo a ordonné la fermeture immédiate des écoles primaires et maternelles des villages de Majicavo Koropa et Majicavo Lamir, affectant plus de 4000 élèves.