Des alertes à la bombe perturbent la rentrée dans plusieurs lycées réunionnais

par | 30 Oct 2023 | Insécurité, National

La journée a commencé sur une note alarmante dans plusieurs lycées de La Réunion ce matin.


Des alertes à la bombe ont provoqué l’évacuation d’élèves, d’enseignants et de personnel dans différents établissements, confirme le rectorat. Les cours ne reprendront que lorsque les équipes de déminage auront sécurisé les lieux rapporte Zinfos974.

Évacuations en cours

Au Tampon, la situation est tendue : tous les élèves ont été rassemblés sur les terrains de sport, et la circulation est bloquée entre les deux giratoires proches du lycée. À Bellepierre, les élèves ont été dirigés vers le stade de sport à proximité. Quant au lycée Pierre Lagourgue, les élèves ont également été déplacés vers une zone voisine.

Mesures de sécurité

Les autorités sont en alerte et les mesures de sécurité sont rigoureusement appliquées. Les activités pédagogiques ne reprendront qu’après l’intervention des équipes spécialisées en déminage et la levée de l’alerte par les autorités compétentes.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Des précisions sur Wuambushu 2 avant le début de l’opération

Des précisions sur Wuambushu 2 avant le début de l’opération

L’opération Wuambushu 2, un tournant dans la lutte contre l’insécurité et l’immigration clandestine à Mayotte, est sur le point de démarrer. Annoncée par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin en février, cette opération ciblera des quartiers spécifiques identifiés pour leurs activités criminelles. Selon la ministre déléguée aux Outre-mer, Marie Guévenoux, cette opération ne se limitera pas à des interventions massives mais s’appuiera sur des actions précises basées sur des renseignements détaillés.

Barricades et caillassages perturbent la circulation ce lundi matin

Barricades et caillassages perturbent la circulation ce lundi matin

Ce lundi 15 avril, la tranquillité matinale de Mayotte a été brisée par des incidents violents à Koungou et Mamoudzou, notamment près du rond-point du Baobab. Des barricades sauvages et des jets de pierres ont ciblé plusieurs véhicules, y compris des bus scolaires, entraînant une interruption temporaire de la circulation.