Depuis la Réunion, Clémentine Autain s’exprime sur la situation à Mayotte.

par | 2 Mai 2023 | Politique

Invitée sur le plateau de Reunion la 1ere, la députée de la France Insoumise comprend la colère des Mahorais mais reste opposée à l'opération Wuambushu.


La députée de la France Insoumise Clémentine Autain s’est exprimée depuis La Réunion où elle est actuellement en visite. Elle a déclaré comprendre la colère des Mahorais mais s’est opposée fermement à l’opération Wuambushu. Élue de Seine St-Denis et proche de Jean-Luc Mélenchon, la députée a commenté les images du rassemblement de samedi place de la République à Mamoudzou. Selon Clémentine Autain, l’opération Wuambushu est une véritable « chasse aux pauvres » et il est préférable de commencer par investir dans la lutte contre la pauvreté et de negocier avec les Comores « .

Il convient de rappeler que le groupe parlementaire LFI-NUPES avait déjà dénoncé cette opération avant qu’elle ne soit lancée. Les militants de La France Insoumise ont également participé à plusieurs manifestations anti-Wambushu ce week-end en métropole.

Cependant, un sondage Louis Harris publié aujourd’hui montre qu’une majorité des électeurs de ce parti, soit 59%, sont favorables à cette opération controversée. Un résultat qui met en évidence les divergences au sein même de la France Insoumise.

Pour rappel, l’opération Wuambushu, lancée le 28 avril dernier par le gouvernement français, vise à lutter contre l’immigration clandestine à Mayotte en expulsant les étrangers en situation irrégulière. Mais cette opération a suscité une vive réaction de la population mahoraise, qui accuse les forces de l’ordre d’avoir commis des violences et des abus.

Le débat est donc loin d’être clos sur cette opération controversée. La France Insoumise, comme d’autres partis politiques, est divisée sur la question. Reste à savoir si le gouvernement tiendra compte de ces réactions pour modifier ou non sa politique migratoire à Mayotte


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Projet de loi Mayotte : les attentes des élus mahorais pour une législation adaptée

Projet de loi Mayotte : les attentes des élus mahorais pour une législation adaptée

Dans la perspective de redéfinir les lois régissant Mayotte, les élus locaux ont exprimé des demandes précises lors de leur récente rencontre avec le président Emmanuel Macron. La ministre des Outre-mer, Marie Guévenoux, a souligné dans un courrier les enjeux cruciaux que ces lois doivent adresser, notamment en matière migratoire et de développement territorial.

Révision législative : les élus mahorais reçus à l’Élysée

Révision législative : les élus mahorais reçus à l’Élysée

Les élus de Mayotte ont été conviés à l’Élysée ce vendredi, où ils ont été informés par le Président Emmanuel Macron et la ministre déléguée aux Outre-mer, Marie Guévenoux, de la nécessité d’une révision participative des propositions législatives prévues pour leur territoire. Initialement prévu pour une remise immédiate, le processus de finalisation des deux lois – une loi ordinaire et une loi constitutionnelle abolissant le droit du sol à Mayotte – a pris un tournant différent.

Un chemin incertain vers l’adoption des lois Mayotte

Un chemin incertain vers l’adoption des lois Mayotte

À l’approche de la nouvelle présentation des deux textes législatifs concernant Mayotte, l’issue du vote au Parlement reste incertaine. Emmanuel Macron, au pouvoir pour un second mandat, s’apprête ce vendredi 17 mai 2024 à soumettre de nouveau la loi Mayotte aux élus du 101e département français, en espérant cette fois répondre aux préoccupations majeures de migration, de sécurité et de développement économique.