Confrontation violente à koungou : Jugement pour agression au couteau

par | 23 Jan 2024 | Faits divers

Lundi, le tribunal judiciaire a examiné le cas d'un homme accusé de violences aggravées, suite à une altercation survenue à Koungou. L'incident, qui s'est déroulé jeudi dernier, impliquait un individu ivre attaquant un autre homme avec un couteau, lui infligeant des blessures légères mais nécessitant 10 jours d'ITT. La rivalité entre les quartiers de Trevani et Koungou semble être à l'origine de cette agression.


La présidente du tribunal, Catherine Vannier, a interpellé l’accusé sur ses motivations, soulignant l’absurdité de recourir à la violence pour une question de déménagement entre quartiers. L’accusé, ayant consommé une quantité importante d’alcool le jour de l’incident, a été rappelé par la présidente que l’alcoolisme n’atténue pas la responsabilité mais l’aggrave rapporte Le Journal de Mayotte.

L’accusé était déjà connu de la justice pour des infractions précédentes et avait une interdiction de porter une arme. Le substitut du procureur, Tarik Belamiri, a souligné la gravité des faits et demandé une peine de prison ferme.

Maître Rahmani, avocat de la défense, a mis en avant les problèmes d’addiction de l’accusé, tout en reconnaissant qu’il n’y a aucune excuse pour les actes de violence commis. Il a insisté sur le fait que l’accusé, bien qu’alcoolique, ne présente aucun trouble psychiatrique.

Après délibération, le tribunal a condamné l’accusé à deux ans de prison, dont un an avec sursis probatoire. Il devra également suivre des soins, trouver un travail ou une formation et indemniser la victime pour le préjudice moral subi.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Violentes rixes à la sortie des collèges de Tsararano et Mgombani

Violentes rixes à la sortie des collèges de Tsararano et Mgombani

Hier, une bagarre d’une rare violence a éclaté à la sortie du collège de Tsararano. Des jeunes de Dembeni, Iloni et Tsararano se sont affrontés, obligeant les villageois à intervenir pour tenter de calmer les esprits. Cependant, leurs efforts se sont avérés insuffisants, et la situation est rapidement devenue hors de contrôle. Les forces de l’ordre ont dû intervenir pour disperser les jeunes et sécuriser la sortie des classes.