Clôture de l’affaire Soibahadine : non-lieu prononcé pour l’ex-Président et les neuf directeurs impliqués

par | 15 Juin 2023 | Justice

Soibahadine Ibrahim Ramadani, ancien Président du Département et ex sénateur ainsi que les neuf directeurs précédemment mis en examen en 2019 pour suspicion de prise illégale d’intérêt, voient leur nom blanchi par la justice.


L’annonce de leur mise en examen avait provoqué une véritable onde de choc au sein du Département, secouant y compris la santé de Ramadani. L’affaire concernait la mise en place d’un nouvel organigramme en 2019, avec des postes attribués qui avaient suscité de vives critiques.

À l’époque, un groupe intersyndical avait accusé Ramadani de favoriser ses proches dans l’attribution des postes clés, une accusation qui avait semblé se renforcer suite à un rapport de la cour des comptes révélant des « détournements de procédure de nomination des directeurs« . Cependant, Ramadani avait fermement réfuté ces allégations.

La justice a finalement accordé un non-lieu à Ramadani et aux directeurs également inculpés. Les éléments probants n’ont pas été suffisants pour maintenir les accusations. Chaque nomination a été scrutée minutieusement, et plusieurs circonstances ont aidé à lever les soupçons : l’un des directeurs occupait un poste similaire depuis des années, et était même politiquement opposé à Ramadani ; un autre possédait des diplômes surpassant ceux de ses concurrents ; certains liens familiaux étaient trop distants pour supposer une intention frauduleuse.

À l’époque, certains partisans de Ramadani avaient considéré l’affaire comme une manoeuvre politique visant à empêcher la réélection de Ramadani lors des élections départementales de 2021.

Me Laurent Tesoka, avocat de l’ex-président, a exprimé sa satisfaction face à cette décision, affirmant avoir toujours combattu pour faire reconnaître l’innocence de son client. Pour Ramadani, ce non-lieu permet d’effacer cette ombre qui planait sur son mandat, une période durant laquelle il avait réussi à redresser considérablement les comptes du Département.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Jugement de Rachadi Saindou et Salime Mdéré le 25 Juin

Jugement de Rachadi Saindou et Salime Mdéré le 25 Juin

Rachadi Saindou et Salime Mdéré, deux figures politiques de Mayotte, seront fixés sur leur sort le 25 juin prochain, suite à des accusations graves portant sur le détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts, parmi d’autres délits. Leur procès s’est déroulé le 21 mai, révélant les détails d’une affaire complexe mêlant emplois fictifs et marchés publics irréguliers.