Choléra à Mayotte : 148 Cas confirmés

par | 7 Juin 2024 | Santé, Société

La propagation du choléra continue de préoccuper les autorités sanitaires de Mayotte. Entre le 30 mai et le 5 juin 2024, 23 nouveaux cas ont été confirmés, portant à 148 le nombre total de cas depuis le début de l'épidémie le 18 mars 2024. Parmi ces cas, 128 ont été acquis localement et 20 ont été importés des Comores ou d’autres pays africains.


Forte Prévalence de Cas Graves

Parmi les 148 cas confirmés, 14 ont été graves, nécessitant des soins en réanimation, soit un taux de gravité de plus de 9%. Ces chiffres mettent en lumière la sévérité de l’épidémie qui touche l’île rapporte Le JDM.

127 cas confirmés de Choléra sur l’île

Foyers Épidémiques Actifs

Cinq foyers épidémiques ont été identifiés :

  • Koungou : 76 cas confirmés
  • M’tsangamouji : 16 cas
  • Passamaïnty : 25 cas
  • Cavani : un foyer familial

Actuellement, les foyers de Koungou et de Passamaïnty restent actifs, nécessitant une vigilance accrue et des mesures sanitaires renforcées.

Situation aux Comores

Aux Comores, la situation est également préoccupante. Le Ministère de la Santé comorien a rapporté 105 nouveaux cas et un décès le 4 juin 2024, portant le total à 8430 cas et 131 décès depuis le début de l’épidémie.

Mesures Sanitaires et Prévention

Les autorités sanitaires de Mayotte rappellent l’importance des mesures préventives :

  • Boire de l’eau potable
  • Se laver régulièrement les mains avec du savon
  • S’isoler et appeler le 15 en cas de symptômes

Avec deux décès enregistrés à Mayotte depuis mars, la lutte contre le choléra reste une priorité pour protéger la population et éviter de nouvelles contaminations.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Alerte sur les produits cosmétiques « MULTANI MATI »

Alerte sur les produits cosmétiques « MULTANI MATI »

Les autorités sanitaires de Mayotte lancent une alerte concernant les produits cosmétiques « MULTANI MATI ». Très populaires sur l’île, ces produits contiennent des métaux lourds tels que le plomb, le nickel, le baryum, le cobalt et le zirconium, interdits dans l’Union Européenne.

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Omar Osman Adan, Somalien de 22 ans, arrivé à Mayotte en février, exhibe fièrement un récépissé attestant de sa protection internationale. Ce précieux document lui permet de rêver à la métropole, mais comment financer ce voyage crucial?