Cambriolage du CNFPT de Doujani 2 : Des pertes estimées à 80 000 euros

par | 2 Août 2023 | Faits divers

Le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) situé à Doujani 2 a été la cible d'un acte de vandalisme important dans la nuit du jeudi au vendredi dernier. Les dégâts sont majeurs, et l'estimation des pertes atteint plus de 80 000 euros.


La découverte des faits, survenue vendredi matin, a été faite par les femmes de ménage du centre. Elles ont été accueillies par une scène de chaos : environ 40 ordinateurs, 10 tablettes et plusieurs vidéoprojecteurs avaient disparu. Ce qui n’a pas été pris par les vandales a été endommagé, voire saccagé. Les extincteurs et les coffres-forts, par exemple, ont été arrachés puis jetés à l’abandon rapporte La 1ère.

Les raisons d’une telle intrusion restent encore mystérieuses, d’autant plus que le centre se trouve dans une zone isolée. L’absence de système de gardiennage et de vidéosurveillance a rendu l’intervention des cambrioleurs d’autant plus aisée.

Suite à cette attaque, les agents du CNFPT n’ont pu reprendre leurs fonctions que ce mercredi, après que les serveurs soient redevenus opérationnels. La direction espère que les formations, qui ont été interrompues en raison de l’incident, reprendront dès la semaine prochaine.

Face à ces événements, le CNFPT envisage de renforcer ses mesures de sécurité. Une plainte a d’ores et déjà été déposée et le centre est actuellement à la recherche d’un nouvel emplacement pour ses locaux. Cette attaque pose la question de la sécurisation des structures publiques et du besoin d’une surveillance accrue pour prévenir de telles intrusions à l’avenir.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Émeutes nocturnes à Bouyouni dimanche

Émeutes nocturnes à Bouyouni dimanche

Dimanche soir, Bouyouni a été le théâtre de violentes émeutes. Vers 19h, une vingtaine de jeunes cagoulés et armés ont dressé un barrage enflammé sur la route nationale.