Azali Assoumani à Paris: tensions persistantes entre la France et les Comores.

par | 9 Mai 2023 | Politique

Le président comorien Azali Assoumani, demande à Emmanuel Macron de suspendre l'opération Wuambushu qui vise à expulser des milliers de Comoriens en situation illégale.


Le bras de fer entre Moroni et Paris s’intensifie sur l’île de Mayotte. Depuis deux semaines, les Comores refusent de laisser débarquer sur leur territoire les Comoriens en situation irrégulière que la France veut expulser de Mayotte. Le président comorien Azali Assoumani, qui est de passage à Paris, demande à Emmanuel Macron de suspendre l’opération Wuambushu qui vise à expulser quelque 10 000 Comoriens en situation illégale.

Les ministres des Affaires étrangères, de la Défense et de l’Intérieur des deux pays envisagent désormais une rencontre pour régler la situation. Le président comorien nie toute velléité de coopérer davantage avec Paris en échange d’un soutien financier, affirmant que les Comores ne sont pas concernées par les questions migratoires.

Azali Assoumani accuse la France d’être responsable de la situation, notamment en ce qui concerne la délinquance à Mayotte. Il avertit que toute mesure de rétorsion de Paris, telle qu’un gel des visas octroyés par la France aux Comoriens, est inacceptable et que « ce chantage n’est pas à la mesure de la France ».france24.com

Cette situation délicate met en évidence les tensions persistantes entre la France et les Comores, dont Mayotte est un département depuis 2011. La question migratoire reste un sujet de préoccupation pour les deux pays et un obstacle à leur coopération. Il est donc urgent de trouver une solution pacifique pour régler ce conflit, sans mettre en péril les relations entre les deux nations.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

La ministre déléguée aux Outre-mer annonce une intensification de l’opération Wuambushu 2

La ministre déléguée aux Outre-mer annonce une intensification de l’opération Wuambushu 2

La ministre déléguée aux Outre-mer, Marie Guévenoux, a affirmé jeudi 4 avril, après une série de réunions avec les autorités préfectorales et les forces de l’ordre, que l’opération Wuambushu 2, prévue pour démarrer après le Ramadan, serait d’une ampleur sans précédent. Destinée à lutter contre l’immigration clandestine, l’habitat insalubre et les groupes criminels, cette opération vise à sécuriser l’île de Mayotte sur plusieurs semaines.