Après 17 ans de négociations, les Comores rejoignent l’OMC

par | 29 Fév 2024 | International

Les Comores deviennent le 165ᵉ membre de l'OMC, promettant un nouvel élan économique et une meilleure intégration dans le commerce global après des années de préparation et de soutien international.


Les Comores ont franchi une étape majeure dans leur parcours international en devenant, ce lundi, le 165e pays membre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Cette adhésion, officialisée lors de la 13e conférence ministérielle à Abu Dhabi, Émirats arabes unis, représente une lueur d’espoir pour le pays, dont plus de 40% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Le président Azali Assoumani voit dans cette intégration un « partenariat prometteur » susceptible de dynamiser l’économie comorienne.

En dépit d’une croissance économique modeste et d’un déficit budgétaire croissant, l’entrée des Comores dans l’OMC est perçue comme une opportunité de renforcer les échanges commerciaux et de s’insérer dans les chaînes de valeur régionales et mondiales. L’impact des envois de fonds de la diaspora, représentant 20% du PIB, témoigne de l’importance de l’ouverture sur l’extérieur pour l’économie locale.

Cette adhésion, longtemps attendue depuis la demande formulée en octobre 2007, a bénéficié du soutien du Maroc dans les dernières étapes des négociations. Le président Assoumani a souligné l’effort continu de son gouvernement sur près d’une décennie pour concrétiser cet objectif.

Avec les Comores, le Timor-Leste marque également son entrée dans l’OMC cette semaine, signe de la continuité de l’expansion de l’organisation qui n’avait pas accueilli de nouveaux membres depuis le Liberia et l’Afghanistan en 2016.

Source : Le Quotidien 


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

96 victimes dans le naufrage d’un bateau de pêche au Mozambique

96 victimes dans le naufrage d’un bateau de pêche au Mozambique

Une tragédie maritime est survenue au large des côtes mozambicaines, un bateau de pêche surchargé et non autorisé à transporter des passagers a fait naufrage près d’une petite île de la province septentrionale de Nampula, entraînant la mort de 96 personnes, dont des enfants, selon les autorités locales.